Ligue 1 : La LFP a lancé son appel d’offres

La Ligue de football professionnel a lancé la procédure d’appel d’offres pour les droits TV du championnat de France de Ligue 1 pour quatre saisons, de 2020/2021 à 2022/2023. La LFP, aidée par le cabinet d’avocats Cliffort Chance, propose 7 lots, dont les trois premiers rassemblent les meilleurs créneaux et les meilleurs matchs : Lot 1, un match par journée, le dimanche à 21 h 00  Lot 2, deux matchs, le vendredi à 21h et le samedi à 17h00  Lot 3, deux matchs, le samedi à 21h00 et le dimanche à 17h00. Ainsi, trois matchs seront régulièrement disputés le dimanche après-midi (13h00, 15h00, 17h00), pour « viser un nouveau public, une cible plus familiale », a indiqué Nathalie Boye de la Tour, présidente de la LFP. Aussi pour contenter une diffusion internationale en Asie.

Les diffuseurs intéressés, qui peuvent aussi être des opérateurs de l’Internet (Amazon, Google, Netflix…) ou des agences marketing souhaitant mettre en place une plateforme de diffusion OTT, devront déposer leur offre quantitative le 28 mai. Le lendemain, sur chacun des trois premiers lots, c’est l’offre la mieux disante qui sera retenue. Si elle se situe sous le prix de réserve fixé par la LFP, jusqu’alors tenu secret, l’opérateur peut augmenter d’autant sa proposition. Sinon, cette solution sera proposée à la deuxième offre, et ainsi de suite. La procédure sera la même pour les Lots 2 et 3. Ensuite seront attribués, avec la même méthodologie, les lots restants, sauf si le total des offres proposées sur les trois premiers lots est sous le prix de réserve. Dans ce cas, l’appel d’offres est annulé, et reporté.

Autre nouveauté : le détenteur d’un ou plusieurs lots aura la possibilité de sous licencier ses droits, dans un cadre prédéfini avec la LFP. « Les règles sont parfaitement claires, et cette sophistication va permettre de créer une émulation, a commenté Didier Quillot, directeur général de la LFP. Cet appel d’offres a été construit pour optimiser la visibilité de notre championnat et maximiser les revenus des clubs. Il doit favoriser l’arrivée de nouveaux acteurs ».

Sur la période 2016-2020, les droits TV pour la Ligue française s’élevaient à 762 millions d’euros, contre 2,3 milliards d’euros pour la Premier League anglaise et plus d’un milliard par an pour la Liga espagnole. L’objectif pour l’appel d’offres 2020-2024 régulièrement évoqué est celui du milliard d’euros annuel. Sur ce point, Didier Quillot a dit attendre des chiffres "significativement supérieurs à ceux en vigueur aujourd’hui" mais n’a pas souhaité faire d’autre commentaire.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par