Ligue 1 : Mediapro veut donner la priorité aux opérateurs pour la reprise de la future chaine TV

« 25 euros par mois, c’est pas cher ». Jaume Roures, le fondateur du groupe espagnol Mediapro qui vient de rafler à la surprise générale les principaux lots mis aux enchères par la Ligue de football professionnel (LFP) pour la diffusion de la Ligue 1 de football de 2020 à 2024, a défendu et présenté jeudi dans les salons de l’hôtel Bristol à Paris les grandes lignes de la stratégie du groupe en France. Même si dans deux ans, « c’est loin », une chose est sûre : la priorité sera donnée aux opérateurs (Canal+, beIN Sports, Altice, Orange, etc.) pour la reprise de la chaine TV qui sera créée et non à la revente de lot(s) pour une diffusion exclusive comme le permet le contrat signé avec la LFP. « Nous voulons travailler avec tous les opérateurs pour toutes les fenêtres de diffusion possibles », assure M. Roures. « On ne veut pas que les abonnés de Canal+ s’en aillent. Pas du tout. J'espère que la chaîne que l’on va faire va être disponible chez Canal+ », veut-il rassurer. « Nous ne sommes pas ici pour lutter contre les opérateurs, nous avons deux ans pour s'asseoir avec tout le monde et chercher la meilleure solution", a-t-il assuré. Avec 3,5 millions d’abonnés à son lancement pour objectif et un prix qui pourrait donc être de 25€ par mois, la future chaine table sur 5 millions d’abonnés au bout de « 3-4 saisons ». En Espagne, « nous sommes passés de 1,8 million d’abonnés à 4,6 millions en 8 saisons de Liga (championnat d’Espagne de football, ndlr) », plaide le nouvel homme fort du football français. Si pour l’heure il est bien trop tôt pour parler de la création de la chaine et des recrutements à venir, le fondateur de Mediapro dont la filiale française fait déjà travailler 130 personnes, est sût de son fait : « nous allons tenter de faire grossir la future chaîne avec plus de foot français et plus de foot étranger. Notre expérience c'est que les gens qui s'abonnent à une chaîne de foot ne veulent pas d'autres évènements", a-t-il ajouté. Il se dit même plus intéressé par les futurs droits de la Ligue 2 que par les lots 5 et 7 de la Ligue 1 qui n’ont pas trouvé preneurs et qui seront remis aux enchères avant la fin de l’année.

Les résultats de l'appel d'offres des droits TV de la Ligue 1 dévoilés mardi par la LFP permis à Mediapro de remporter les lots 1, 2 et 4 (notamment les 10 plus belles affiches de la saison, les affiches du dimanche 13h00 et 21h00, du vendredi 21h00 et du samedi 17h00), BeIN Sports a obtenu le lot 3, qui assure la diffusion de deux matches (samedi à 21h00 et dimanche à 17h00), avec 28 matches de choix 1, 10 matches de choix 3 et 38 matches de choix 4. Au total, le contrat des droits de la Ligue 1 2020-2024 s'élève à 1,153 milliard d'euros par an, en hausse de près de 60% par rapport à la période précédente. Le groupe Mediapro est détenu par le fonds privé chinois Hontai Capital (53,5%) et le groupe de communication britannique WPP (22,5%).

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par