LNEI prêt pour le Combat

nova
(© Thierry Wojciak/CBNews)

Combat. Le ton est donné. C’est en effet du côté du mouvement de la résistance durant l'Occupation, et le titre de son journal né dans la clandestinité en 1941, qui continua à paraître jusqu'en 1974, que Les Nouvelles Éditions Indépendantes (LNEI), groupe qui rassemble les participations du banquier d'affaires Matthieu Pigasse dans les médias et la culture (Les Inrocks, Radio Nova, le festival Rock en Seine, Cheek, etc.) est venu cherche sa nouvelle dénomination. Avec pour mantra d’être « au service de la culture indépendante et de la parole libre », Combat se veut plus que jamais « prescripteur et critique de la vie culturelle », selon son directeur général Emmanuel Hoog. Dans sa nouvelle configuration, le groupe se décline en 5 pôles d’expertises. D’abord, Combat Éditions, porté par Les Inrockuptibles et les Éditions Nova, incarnant ainsi « l’expertise publishing print et numérique du groupe » tandis que Combat Studios, porté par Radio Nova, Nova Production et Nova Spot, concentrera les activités de productions radio, audiovisuel et audio du groupe. Quant à Combat Live, qui comprend Rock en Seine, Les Inrocks Festival et les événements Nova, l’entité « matérialise l'ingénierie culturelle du groupe » en termes de programmation, de direction artistique et de production d’événements culturels alors que Combat Solutions, porté par les équipes business du groupe, réunit les activités de régies et se met également « au service des partenaires pour activer en marque blanche les solutions de communication, production, publishing et événement », selon le communiqué. Enfin, C Factory, le « Centre de Création » de Combat, accompagnera les jeunes talents déjà identifiés, artistes et créatifs de la musique, de la mode, et des écritures numériques et vidéo. Ce pôle est d’ores et déjà soutenu par de « nombreuses marques, annonceurs et collectivités locales dont la SACEM et le Centre national de la musique (CNM) », assure-t-il.  

Les Inrockuptibles : d’hebdo à mensuel

Le groupe Combat annonce par ailleurs qu’il entend travailler sur une formule « originale et singulière » pour 2021 de son festival Rock en Seine et a pour ambition d’organiser son Festival Les Inrocks Festival en juin. L’éditeur lance également Les Inrocks Radio en DAB+ à Paris, Marseille, Nice et Rennes et « partout dans le monde sur les supports numériques » et ouvre pour le lancement de son nouveau site et appli l'intégralité de ses contenus via une opération spéciale. Combat en profite pour intégrer Cheek au sein du site des Inrocks dans un environnement dédié et crée un service de VOD pour ses abonnés qui se mettra en place « dans les prochains mois », notamment à l’occasion du prochain Festival de Cannes. Puis, le groupe travaille au changement de périodicité de son magazine Les Inrockuptibles, d’hebdo à mensuelle.

À lire aussi

Filtrer par