LVMH dans le capital du groupe Challenges ?

perdriel

Déjà fin 2017, Claude Perdriel avait tenté de faire cause commune avec Renault qui était entré dans le capital du groupe de presse qu’il a fondé pour prendre 40% du groupe Challenges, éditeur du titre du même nom et de Sciences & Avenir, Histoire ou encore Historia, notamment. Un accord capitalistique qui avait fait long feu quand M. Perdriel s’était dit prêt début 2020 à racheter cette participation au constructeur automobile. Quelques mois plus tard, à la faveur d’un séminaire interne au groupe, le dirigeant vient d’annoncer à ses équipes avoir entamé des négociations avec LVMH, propriétaire du groupe Les Échos-Le Parisien, pour la revente à nouveau de 40% du capital du groupe Challenges, selon une information de La Correspondance de la Presse. Si pour l’heure rien n’est formellement signé, des informations de presse font état d’un droit de priorité conclu entre les parties pour le rachat du solde si Claude Perdriel décidait de céder le contrôle.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par