La Marseillaise demande un délai de 6 mois supplémentaire

Le quotidien régional La Marseillaise, fondé pendant la Résistance et proche des communistes, a annoncé mercredi devant le tribunal de commerce avoir reçu 300.000 euros d'un nouvel actionnaire et demandé à bénéficier de six mois supplémentaires pour se redresser. La décision de prolongation exceptionnelle de la période d'observation du titre, en redressement judiciaire depuis un an, a été mise en délibéré au 22 novembre, ont annoncé ses dirigeants, soulignant que le parquet avait abondé en leur sens. Le journal emploie 87 salariés. L'arrivée du nouvel actionnaire, le groupe Media, spécialisé dans la communication des entreprises et des collectivités, n'est pas une prise de contrôle mais offre "une bouffée d'oxygène" budgétaire apportée au titre, a expliqué à l'AFP l'avocat du journal, Michel Moatti. Un "conseiller éditorial", André Ciccodicola, qui occupe déjà ce poste pour le journal municipal de la mairie communiste de Montreuil (Seine-Saint-Denis) et a contribué à relancer l'Humanité Dimanche, a également été recruté en "soutien de la rédaction" pour "optimiser le journal", a-t-il ajouté. La Marseillaise est diffusée dans six départements du Sud-Est (Bouches-du-Rhône, Var, Alpes-de-Haute-Provence, Vaucluse, Hérault et Gard).

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par