Mediaset fait son entrée dans le capital de ProSiebenSat.1

mediaset

Le groupe de télévision italien Mediaset, propriété de la famille de Silvio Berlusconi, a annoncé l’achat de 9,6% du capital de son homologue allemand ProSiebenSat.1, une opération visant à renforcer "la télévision européenne". Mediaset devient ainsi un des premiers actionnaires du groupe allemand, au coude à coude avec le fonds Capital Group qui détient 9,98% du capital, et devant la société de gestion d'actifs américaine Blackrock (6,85%). "L'entrée amicale dans ProSiebenSat.1 est un choix à long terme pour créer de la valeur dans une logique toujours plus internationale et renforce nos relations industrielles" avec ce groupe, a souligné le directeur général de Mediaset, Pier Silvio Berlusconi, le fils de l'ancien président du conseil italien, dans un communiqué. "Mediaset investit avec fierté dans le futur de la télévision gratuite européenne", a-t-il ajouté, en disant que cet achat montrait "l'estime de Mediaset pour l'actuel management" de ProSiebenSat.1, groupe qui opère en Allemagne, en Autriche et en Suisse. "Le rapide processus de globalisation qui conditionne le scénario international est tel que les opérateurs de médias européens doivent unir leurs forces pour continuer à rivaliser ou même seulement résister en terme d'identité culturelle à d'éventuelles attaques de géants mondiaux", a-t-il ajouté. "Nous saluons l'investissement du groupe Mediaset et nous le voyons comme un vote de confiance pour notre stratégie et notre équipe", a réagi le patron de ProSiebenSat.1 Media, Max Conze. Mediaset aurait investi quelque 350 millions d'euros pour acheter cette participation, selon des calculs de l'AFP.

Mediaset, présent en Italie et en Espagne, rappelle que les relations entre les deux groupes sont déjà "fructueuses et opérationnelles : Mediaset Italia et Mediaset España sont depuis longtemps alliés avec ProSiebenSat.1 dans European Media Alliance (Ema), une alliance visant à développer des économies d'échelle indispensables pour le futur de la télévision européenne". Mediaset avait un temps voulu s'allier avec le géant français des médias Vivendi. L'accord passé au printemps 2016 prévoyait le rachat par Vivendi du bouquet de télévisions payantes Mediaset Premium, ainsi qu'un échange de participations croisées à hauteur de 3,5% entre les deux groupes. Mais Vivendi était revenu sur cet accord à l'été 2016, avant de monter à 28,8% du capital de Mediaset, lors d'un raid qualifié d'"hostile" par la famille Berlusconi. Les deux groupes sont à couteaux tirés depuis et Mediaset a engagé des poursuites devant la justice italienne contre Vivendi.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par