Molotov détaille son offre

Molotov, service de distribution de chaînes de télévision notamment cofondé par l'ancien président de Canal+ Pierre Lescure, et Jean-David Blanc, fondateur d'Allociné, a détaillé mercredi son offre devant le CSA. Le service permettra dans un premier temps à plus de 80 chaînes d’être disponibles que ce soit en direct ou en replay. Pensé utilisateurs, Molotov se veut un savant mélange de notifications, d’information et d’enregistrement des programmes à l’avance, soit la possibilité d’un véritable « bookmark des programmes », assure-t-il. Pour ce faire, les programmes sont stockés dans un espace personnel mis à la disposition de l'utilisateur par la plateforme, « équivalent virtuel du disque dur intégré des box », souligne-t-il, permettant ainsi à tout à chacun d’accéder à son espace de télévision depuis n'importe quel écran avec l’ensemble de sa programmation et de ses préférences. A l’instar de Deezer, Spotify ou Netflix, l'utilisateur dispose d’un identifiant et d’un mot de passe pour retrouver son univers.

Sur la forme, une présentation « la plus visuelle et la plus intuitive possible », mais sans grilles de programmes, des visuels sous forme d’affichettes illustrant chaque émission. La navigation s’effectue quant à elle par chaîne, par type de programme ou encore par personnalité (animateurs, journalistes, acteurs, invités, personnages historiques…). En outre, les programmes en direct ou en replay sont présentés tous ensemble, « plus besoin d’aller dans un menu spécifique pour passer du replay au direct ou aux programmes à venir », expliquent les initiateurs de Molotov. Sur le moteur de recherche, le simple début de mot suffit…

Côté utilisation, il sera possible de commencer à regarder un programme, et d’en enregistrer la fin pour la visionner plus tard sur n’importe quel écran. De même, en cliquant sur « Suivre », les programmes correspondants seront automatiquement conservés dans l’espace personnel une fois qu’ils auront été diffusés à l’antenne pour pouvoir être regardés plus tard. Une fonctionnalité qui est automatisée pour les programmes récurrents. Les programmes diffusés en live disposeront d’une fonction « retour au début » pour reprendre au départ un programme en cours alors que quand un programme est bookmarké par un utilisateur, le service le prévient par email ou sur ses devices de la diffusion à venir. Le système alerte automatiquement l’utilisateur dès qu’une personnalité qu’il suit est invitée dans une émission ou fait l’objet d’un documentaire.

Vers plus d'interactivité

Molotov n’en n’oublie pas pour autant l’interactivité. Il a à cet effet constitué une série de fonctionnalités sociales, comme « J’aime ce programme » pour informer sa communautés de ses goûts. D’autres fonctionnalités, basées sur les réactions en temps réel ou la diffusion d’informations plus précises au sein même du programme, « seront déployées au fur et à mesure », explique Molotov.

Ici, « pas d’algorithmes de recommandation », martèle le nouveau service, mais une volonté de s’appuyer sur la grille de programmation des chaînes et le « renouvellement perpétuel des programmes de télévision » afin de mettre en valeur « l’instant télé », son « urgence ». La page d’accueil est ainsi composée par ce qui « vient de commencer ». Pour Molotov, l’enjeu est donc de s’appuyer sur « des dizaines de milliers de d’émissions en perpétuel renouvellement, exposées de manière simple, visuelle et ludique ».

D'abord sur le web

Et concrètement, Molotov « sera dans un premier temps disponible sur le web avant de se déployer sur les smartphones, tablettes et les téléviseurs connectés », annoncent ses fondateurs. A ce jour et depuis l’annonce faite le 18 juin dernier, « plusieurs dizaines de milliers de personnes se sont déjà inscrites pour découvrir le service en avant-première », revendiquent-ils. Le service ouvrira progressivement aux premiers inscrits sur molotov.tv afin de se déployer plus tard auprès du plus grand nombre.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par