La Montagne a (presque) 100 ans

Pas tout à fait 100 ans, mais presque. Ce n’est que le 4 octobre prochain que le quotidien La Montagne (Centre France) fêtera officiellement son centenaire, mais c’est mercredi dernier au grand complet que le management du titre présentait dans ses locaux de Clermont-Ferrand le programme des réjouissances qui se dérouleront toute l’année. « Ce 100ème anniversaire est l’occasion de remercier celles et ceux qui ont contribué à l’histoire du journal, de réaliser et souligner le chemin parcouru pour devenir aujourd’hui un grand groupe. C’est surtout l’opportunité de se projeter et de penser demain », souligne ainsi en préambule Michel Habouzit, président du conseil d'administration du groupe Centre France. Fondé le samedi 4 octobre 1919 par l’avocat et député Alexandre Varenne, le quotidien qui affiche aujourd’hui une Diffusion France payée (DFP) 2017-2018 de plus de 154 000 exemplaires, en recul de 4,19% par rapport à 2016-2017 (source ACPM-OJD), revendique une année à venir plutôt faite de « moments de partage conformes à nos valeurs de proximité, d’accessibilité et d’humanisme » que de « célébrations », souligne-t-il encore. Relevant au passage que cette année 2019 est un « moment propice pour rappeler le rôle de la presse locale. Pour son territoire et pour la défense des valeurs républicaines si chères à son fondateur Alexandre Varennes. D’autant plus dans ce contexte de déstabilisation que nous connaissons actuellement en France... », note-t-il.

Pour Soizic Bouju, directrice générale déléguée du groupe, les mois qui viennent et les festivités prévues, c’est aussi mettre en avant l’idée qu’un « media qui construit son avenir a besoin de se sentir fort et renforcé aussi bien en interne qu’auprès de ses publics », qu’ils soient lecteurs, salariés, partenaires, clients ou encore annonceurs. Toute cette année, « nous serons là pour jouer notre rôle de média et d’intermédiaire dans le dialogue avec les gens du territoire », pour s’interroger sur la nécessité « de nourrir et de servir le dialogue qui est indispensable entre toutes les parties. Mais ces moments seront aussi une fête, ne l’oublions pas », sourit-elle.

Demandez le programme !

Alors, au programme ? Ainsi, chaque premier vendredi du mois, La Montagne qui est distribué dans l'Allier, le Cantal, la Corrèze, la Creuse, la Haute-Loire et le Puy-de-Dôme, racontera-t-il une page de son histoire tandis que sur la Toile, son site s’attardera sur des dossiers « des causes défendues par le journal, des portraits de lecteurs ou de personnalités qui ont l’on soutenu ou y ont contribué », souligne Sandrine Thomas, sa rédactrice en chef. La Montagne s’est également associé au Rectorat pour promouvoir l’éducation aux médias lors de la Semaine de la presse (18-23 mars). Des écoles et des enseignants seront accueillis dans les locaux du quotidien pour leur « montrer le journal et ses à-côtés, qu’ils puissent découvrir ses différents métiers ». Le 20 mars, une édition spéciale de La Montagne sera publiée sous la rédaction en chef d’un jour d’élèves de deux établissements scolaires baptisés Alexandre Varenne. Un média truck sillonnera la région (14-31 mai), pour que le public, les lecteurs, les abonnés, les diffuseurs et les annonceurs, notamment, partagent leur histoire avec le journal. Le quotidien publiera en outre un livre-anniversaire sur ses 100 Unes marquantes. 100 contributeurs auront carte blanche pour les commenter (Jean-Dominique Senard (Michelin), Erik Orsenna, Hervé Mathoux…). Le 4 octobre connaitra bien évidemment une édition très (très) spéciale et une journée portes ouvertes.

La Montagne proposera également, du 2 au 28 septembre, une grande exposition gratuite ouvert au public avec, entre autres, un retour sur l’histoire du quotidien, ses évolutions, les enjeux actuels de la presse, etc. Il s’est par ailleurs associé à l’Établissement français du sang (EFS) pour une collecte de sang (21 juin) ouverte aussi bien aux collaborateurs du journal qu’au grand public. De son côté, la Fondation Varenne, actionnaire de référence de La Montagne SA, et qui a la charge de la mise en valeur l’héritage d’Alexandre Varennes, aussi bien matériel qu’intellectuel, publiera les Mémoires du fondateur du journal et, avec La Poste, proposera le 4 octobre un timbre à son effigie. L’occasion de souligner pour le président de la Fondation, Daniel Pouzadoux, que la Fondation est « en phase totale avec l’ensemble du groupe, son président, son directeur général et les équipes… ».

Hier, aujourd'hui, demain...

Côté communication autour de l’ensemble des événements, La Montagne, sous la houlette d’Annie Nicolas, responsable communication et relations extérieures du groupe Centre France, se dote d’une signature qui accompagnera toute cette année, conçue par l’agence clermontoise Agreestudio : : « Hier, aujourd’hui, demain. Notre lien s’écrit depuis 100 ans ». Cette « base-line, c’est le lien qui nous uni : salariés, lecteurs, partenaire, clients, annonceurs… C’est un fil d’Ariane qui inspire confiance, né de la continuité mais qui se dirige vers l’avenir. Cela fixe le cap. Nous ne sommes pas là que pour parler du passé. C’est aussi l’ambition de se projeter », explique Mme Nicolas.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par