My Little Paris en mode projets avec son Urban Lab

« Nous avons une communauté de plus de 4 millions de personnes, mais nous sommes aussi une start-up ». Les cofondatrices de My Little Paris, Fany Péchodiat et Céline Orjubin, mesurent tout le chemin parcouru par ce qui était à son lancement en 2008 une newsletter dédiée aux bon plans parisiens. Parce que l’entreprise a aujourd’hui bien grandi avec ses 150 salariés comblant un immeuble de 7 étages dans le 9ème arrondissement de Paris. Propriété du groupe AuFeminin (Axel Springer) depuis fin 2013, My Little Paris n’a cependant jamais perdu de vue cette « envie d’être dans la vraie vie », l’irrésistible désir de passer « du dire au faire », du « Think tank au Do tank », du « storytelling au storydoing ». Comme un mantra, la dirigeante s’est affairée avec ses équipes à développer l’entreprise pour lui permettre « d’accompagner les changements » pour que les marques lui fassent confiance. Avec force d’opérations de communication imaginées par les équipes de la société, aujourd’hui facturées de 200 000 à 1 million €. A l’ère où l’attention du public est « la denrée la plus rare », une performance. Elle est loin la bannière publicitaire sur la newsletter My Little Paris. De toute façon « nous n’avons jamais cru dans la bannière », assure Mme Péchodiat.

C’est dans ce contexte, à ce moment de son histoire, que My Little Paris lance son Urban Lab. Composé d’un pôle interne accompagné d’un comité d’experts, ce laboratoire ambitionne de « décrypter les comportements des Parisiens » et d’« imaginer des expériences de vies urbaines qui transformeront le quotidien ».  En creux, « l’envie de participer à la ville de demain », s’enthousiasme la patronne de My Little Paris, parce que Paris a « redécouvert ses friches ». Dès la rentrée, l’entité initiera un certain nombre de projets comme Mona, un espace de coaching, coworking et de rencontres installé dans le 3ème arrondissement de la capitale pour trois mois. Là, en partenariat avec les marques Estée Lauder, Axa et Nike, le lieu éphémère permettra de profiter de sessions de mentoring, de participer à des talks « inspirants » ou encore à des activités lifestyle. L’Urban Lab proposera également dès septembre prochain New Faces, une initiative qui permettra à de jeunes entrepreneurs d’avoir accès à des programmes d’accompagnement pour développer leur marque, à des levées de fonds ou à des soutiens médiatiques. Enfin, avec Le Garage, le laboratoire de My Little Paris pose ses outils dans le 18ème arrondissement dans un lieu d’expérimentation où les idées se transformeront en projets…

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par