Nice Matin : GHM prêt à avancer 2 millions € aux repreneurs

Le Groupe Hersant Média (GHM), actuel propriétaire du groupe Nice-Matin, a proposé d'avancer 2 millions d'euros pour laisser du temps au repreneur potentiel et tenter de repousser de deux mois un redressement judiciaire dont le processus a été enclenché vendredi, ont annoncé vendredi les syndicats. Cette proposition, soumise au vote des salariés par les organisations syndicales lors d'une assemblée générale, a été approuvée majoritairement après un long débat interne. "GHM est prêt à mettre 2 millions d'euros pour assurer la trésorerie jusqu'à fin juin pour laisser à GXP le temps d'arriver. Il ne veut pas louper la vente", a résumé un représentant syndical SNJ devant les salariés, à l'issue d'un CE extraordinaire qui s'était tenu en milieu de journée avec la direction. Lors de ce comité d'entreprise extraordinaire, "la procédure de redressement judiciaire a été lancée et sera effective dès lundi matin à 11h00". Deux salariés ont été choisis vendredi pour suivre cette procédure, confiée à deux administrateurs judiciaires. Le président du tribunal de commerce de Nice devra décider en début de semaine prochaine s'il accepte ou non la proposition de l'actionnaire Philippe Hersant de sursoir à un redressement judiciaire grâce à l'avance de trésorerie de 2 millions d'euros, a précisé un représentant de la CGT. Dans le cas contraire, le groupe Nice-Matin sera mis en redressement judiciaire et d'autres repreneurs pourront se manifester, d'autant que des dettes devraient être effacées.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par