Nice-Matin : Nethys forme un recours pour l’annulation de la procédure de sauvegarde

NiceMatin

Le groupe belge Nethys, actionnaire de Nice-Matin, a formé un recours vendredi pour tenter d'annuler la procédure de sauvegarde enclenchée début mars par le tribunal de commerce de Nice à la demande de la direction, courtisée par un autre actionnaire, Iskandar Safa, propriétaire de Valeurs actuelles. "La société Nethys a formé ce vendredi, par l'intermédiaire de sa filiale, la société L'Avenir Développement, tierce-opposition à l'encontre du jugement rendu le 6 mars du tribunal de commerce de Nice", a indiqué Maitre Antoine Chatain, avocat de Nethys, dans un communiqué. Elle "sollicite la rétractation en toutes ses dispositions de ce jugement", précise-t-il. Le groupe Nethys annonce aussi qu'un audit des comptes est en cours. Le groupe belge, présenté par les responsables du journal fin 2018 comme désireux de se désengager, a investi "plus de 20,9 millions d'euros dont 5 millions d'euros au cours des derniers mois dans Nice-Matin", rappelle le communiqué. "La société L'Avenir Développement a mandaté un expert indépendant afin de clarifier la destination des sommes avancées", ajoute-t-il.

 Selon les textes, la procédure de sauvegarde est réservée aux entreprises qui rencontrent des difficultés, mais ne sont pas en cessation de paiements. Elle permet la poursuite de l'activité, le maintien de l'emploi et l'apurement du passif, grâce à une réorganisation. La procédure est aussi de nature à permettre une reprise du quotidien régional que M. Safa, par l'intermédiaire de sa filiale Prinvinvest Médias, voulait déjà reprendre en 2014, de concert avec les groupes belge Rossel et monégasque Marzocco. Le tribunal de commerce avait préféré une reprise par les salariés dans le cadre d'une Société coopérative d'intérêt collectif (SCIC) qui s'est accompagnée d'un plan de départs volontaires, puis d'un second, financé par Nethys, parallèlement à un redressement de la situation financière. La SCIC compte 456 salariés actionnaires sur les 800 employés que totalise le groupe de presse, détenteur aussi du quotidien Var-Matin, et qui tire à environ 125.000 exemplaires en moyenne.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par