Nicolas de Tavernost (M6) demande que le secteur public renonce temporairement à la publicité

Nicolas de Tavernost

Invité de RTL Soir hier, Nicolas de Tavernost, président du directoire du groupe M6, a estimé que les pertes du groupe en télé comme en radio seraient "sur le trimestre ça va être de l’ordre de 50 %. C’est davantage d’ailleurs au mois d’avril donc c’est considérable, c’est un choc absolument inouï qu’on a jamais connu dans aucune crise que ce soit la radio ou que ça soit la télévision, les journaux aussi, c’est un choc absolument énorme. Or à la radio comme la télévision c’est une mission aussi de service public y compris pour les chaines commerciales", a-t-il ajouté. À défaut de demander une aide de l’Etat, Nicolas de Tavernost estime que face à cette situation, " il serait normal qu’à partir du moment où le secteur public a 90 % de ses recettes garanties, qu’il abandonne la publicité à minima pendant une certaine période pour que ça soit réservé aux médias privés qui exercent une activité également d’intérêt général". Enfin, Nicolas de Tavernost a annoncé que le groupe ne distribuerait pas de dividendes cette année. "Pour deux raisons, il n’aurait pas été convenable de distribuer un dividende pendant qu’on demande des aides à l’Etat pour le chômage partiel, et puis la deuxième chose, il faut garder nos capacités financières puisque cette crise risque de durer. Nous sommes une société solide mais dans la perspective d’une crise durable nous devons garder nos capacités financières, on fera le point à l’automne. »

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par