L'Obs : vers des départs contraints ?

Une centaine de journalistes de L'Obs se sont rassemblés jeudi devant leur siège parisien pour protester contre un plan de 38 départs volontaires décidé par la direction. En septembre, la direction du magazine, détenu depuis 2013 par le groupe Le Monde et toujours déficitaire, avait présenté aux salariés ce plan qui doit ramener les effectifs d'environ 180 à 140 personnes. Faute d'un nombre suffisant de volontaires, d'ici fin janvier ce dispositif risque de se transformer en départs contraints, selon Marie-Hélène Clavel, déléguée SNJ. Une coupe qui s'ajoutera à la cinquantaine de départs volontaires de 2013-2014, dans le cadre de la clause de cession. La manifestation se tenait juste avant une après-midi de négociations où les salariés réclament de meilleures indemnités de départ et l'assurance qu'aucun départ ne sera contraint. Interrogée, la direction ne s'est pas exprimée, dans l'attente de l'issue des négociations en cours. "Selon le résultat, nous sommes prêts à bloquer la sortie du prochain numéro", ont lancé quelques journalistes présents, en demandant aussi "un vrai projet éditorial". "Le magazine perd 3,5 millions d'euros par an, mais au niveau du groupe, Le Monde est à l'équilibre et le pôle magazine (dont Télérama, ndlr) gagne 8,8 millions", a fait valoir la déléguée SNJ, précisant que le groupe avait initialement prévu une enveloppe de 6 millions d'euros pour financer les départs.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par