One Global : le numérique n'a désormais plus de secret pour la presse

Pour la 1ère fois, avec Global One, AudiPresse propose une étude qui met au cœur la marque de presse pour en faire un véritable sujet concret d'exploitation des données print, numériques et mobiles. Et si tout devenait plus facile ?

S'il était obscur jusqu'à présent de véritablement mesurer l'apport du digital pour l'ensemble de la presse, il semble que le secteur ait trouvé sa petite voix qui lui susurre ce qu'il ne pouvait qu'expliquer dans les grandes lignes. Après One pour l'audience de la presse qui reste fidèle au poste, en effet, AudiPresse passe un cap majeur avec la publication pour la 1ère fois One Global, une étude qui mesure l'audience print et numérique des marques de presse. Issue de la fusion des données print de One avec les données Médiamétrie//NetRating de l'internet fixe et du panel internet mobile de Médiamétrie, cette nouveauté a pour ambition "de prendre en compte de manière précise l'ensemble des points de contacts des marques de presse", explique Nicolas Cour, directeur général d'AudiPresse. Avec le soutien méthodologique du CESP, la fusion des données d'audience a été produite par Médiamétrie. One Global permet donc aujourd'hui de calculer et de publier l'audience dédupliquée sur le print, l'internet fixe et l'internet mobile. Elle offre également la possibilité de mesurer les niveaux de duplication entre les différents supports et de donner l'accès à une centaine de cibles pré-calculées. Elle permet enfin de calculer la couverture de dispositifs multi-supports. Pour l'heure, l'audience des tablettes numériques n'est pas disponible dans cette première mouture de One Global, et devrait être intégrée en 2015.

Au global, 58,4% des Français consultent chaque mois au minimum un site internet, un site mobile ou une appli mobile de presse. 74% des 15-24 ans, 70% des 25-34 ans, 72% de 35-49 ans et 42% des 50 ans et plus lisent de la presse digitale, selon l'étude. La lecture print de la presse reste largement majoritaire (61%) contre 39% pour le digital. Au sein de cette lecture digitale, l'internet fixe est privilégiée (78%) à l'internet mobile (22%). Enfin, en moyenne, l'apport d'audience des lectures digitales pour une marque de presse est de +38%. De même, en moyenne sur l'ensemble des lecteurs d'une marque de presse, 57% sont des lecteurs exclusifs print, 22% des exclusifs de l'internet fixe et 4% d'exclusifs de l'internet mobile. Les dupliquant qui lisent quant à eux sur plusieurs supports représentent 17% du total des lecteurs.

Femme Actuelle en tête

Pour cette 1ère étude, c'est Femme Actuelle qui arrive en tête du Top 15 des Brands One Global (30 jours) avec 16,62 millions de lecteurs dont 13,9 millions de lecteurs Print, 3,8 millions de lecteurs internet fixe et 530 000 lecteurs internet mobile, soit un apport d'audience de +19%. Suivent Le Figaro (+95%), 20 Minutes (+40%), Le Monde (+70%) et Aujourd'hui en France/Le Parisien (+81%).

Les Echos : plus numérique, tu meurs...

Dans l'univers des quotidiens nationaux, Les Echos enregistrent l'apport numérique le plus élevé (+144%) avec 3,8 millions de lecteurs digitaux, soit plus que le print. Le quotidien économique devance Le Figaro (+95%), Aujourd'hui en France/Le Parisien (81%), Le Monde (+70%), Libération (+64%), 20 Minutes (+40%), Metronews (+39%), Le Journal du Dimanche (+33%), La Croix (+24%) et Direct Matin (+8%). A noter qu'aucun des quotidiens gratuits ne franchit la barre des 50%.

Pour le seul univers des magazines, excepté Première (+392%) et Côté Maison (+130%) dont l'apport d'audience numérique s'appuie sur des périmètres plus larges, le classement hisse Cosmopolitan en tant que 1ère mono-marque digitale avec un apport de +124%, devant Le Nouvel Observateur (+105%), Télé Loisirs (+91%), L'Express (+77%), Famili (+77%), Le Point (+76%), GQ (+73%) et Parents (+57%). Avec les présence de Famili et Parent aux avant-postes, la presse familiale tire étonnament son épingle du jeu numérique, tout comme Cosmopolitan et GQ qui font montre d'une communauté numérique puissante. Les News magazines ne sont pas en reste, avec Le Nouvel Observateur, L'Express et Le Point qui montrent chacun la puissance de leur stratégie digitale.

Par famille de presse, la presse quotidienne voit en 2013 la part des lecteurs exclusifs print (46%) dépassée par la part moyenne des lecteurs en digitale (54%). 27% en sont des exclusifs internet fixe et 20% sont des dupliquants (lecteurs print, internet fixe et internet mobile). La presse News compte également sur une part moyenne de 57% lecteurs digitaux supérieure aux exclusifs print (43%), et même 34% d'exclusifs internet fixe et 16% de dupliquants. La presse hebdomadaire régionale compte encore largement des exclusifs print (85%), tout comme la presse Actualité/Economie (71%). Les exclusifs internet mobile se nichent fortement dans la presse TV/Entertainment (8%). Les dupliquants sont également en force dans la PQR (19%) et la presse people (12%).

source : One Global - AudiPresse

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par