Parrainage : le CSA souhaite une évolution des textes

Au terme de débats et autres concertations* menés depuis novembre dernier à la demande des ligues sportives, le CSA annonce avoir délibéré sur la question du parrainage « dans un contexte d’augmentation très rapide des droits sportifs et du besoin de diversifications des sources de revenus », souligne-t-il. Dans ce contexte, il « souhaite » une évolution du décret du 27 mars 1992 qui viserait à l’identification du parrain par ses produits ou services « dès lors que les éditeurs devraient en bénéficier ».

Par ailleurs, deux autres thématiques ont été abordées à la demande des ligues : la publicité virtuelle et le partenariat-titre des compétitions, dit « naming ». Si le CSA souligne qu’il a « au préalable » écarté de la discussion la demande relative à la publicité en faveur des boissons alcoolisées pour des raisons de santé publique, pour le reste, « il relève que des obstacles juridiques et économiques nécessitent une concertation plus approfondie » entre les éditeurs de chaînes de télévision et les ligues. Il prolongera donc la concertation sur ces deux sujets.

* : le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, la Direction générale des médias et des industries culturelles (DGMIC), le Comité national olympique et sportif français, les chaînes de télévision, le Syndicat national de la publicité télévisée (SNPTV), l’Union des annonceurs (UDA), l’Association nationale des ligues de sport professionnel, Sporsora (l’association des acteurs de l’économie du sport) et les associations de consommateurs.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par