Le projet SVOD de France Télévisions en mode pause

France Télévisions a décidé de mettre "en pause" son projet de plateforme de vidéo sur abonnement (SVOD), dont le lancement était prévu au printemps, pour mieux étudier des possibilités d'alliances au niveau français et européen, suite notamment aux appels du pied de M6. "Le projet SVOD de France Télévisions était très avancé mais compte tenu de l'actualité récente et les prises de positions notamment de M6 à propos d'un projet commun, il a été décidé de le mettre en pause", a indiqué mercredi à l'AFP une porte-parole du groupe public, confirmant une information du quotidien Les Échos. L'objectif est "de se donner le temps d'aller plus loin pour voir si les discussions sur une alliance entre des diffuseurs nationaux et/ou européens peuvent aboutir", a-t-on précisé de même source. La présidente de France Télévisions Delphine Ernotte Cunci avait relancé en novembre l'idée d'une plateforme commune aux chaînes publiques et privées, en proposant la tenue d'"États généraux" du secteur et la constitution d'une "équipe de France de l'audiovisuel", capable de "devenir un champion européen qui pèse sur la scène mondiale". Évoquant le projet de SVOD de son groupe, qui doit accueillir des programmes de France TV et de producteurs français et était jusqu'ici censé être lancé au printemps 2018, elle avait appelé à "aller plus loin en travaillant de concert avec les télévisions privées, gratuites ou payantes, les opérateurs de télécommunications, les plates-formes existantes et les start-up". Le patron du groupe M6, Nicolas de Tavernost, s'y était dit favorable en février, en soutenant l'idée d'une plateforme en ligne qui regrouperait les contenus des chaînes françaises publiques et privées, et qui serait un moyen de résister face à la force de frappe des géants américains comme Netflix. A eux seuls, les groupes TF1 et France Télévisions représentent 75% de la création audiovisuelle en France. Des discussions impliquant France Télévisions, TF1, M6 et Orange en vue de créer un "Netflix à la française" avaient échoué en 2015.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par