Radio France : une rentrée 100% media global

Avec le lancement de la saison 2018-2019, Radio France fait « sa première rentrée 100% media global », selon Sybile Veil, présidente du groupe public depuis avril dernier. Car ce dernier va poursuivre sa politique de développement sur tous les supports numériques (réseaux sociaux, applis, podcasts, enceintes connectées...), avec la volonté d’intensifier la production de contenus spécifiquement destinés aux plateformes numériques. Après une saison qui a permis à Radio France de « confirmer sa place de 1er groupe radiophonique (...) avec près de 14,5 millions d'auditeurs par jour », Mme Veil met l’innovation au cœur de sa stratégie, véritable « priorité » et la « clé pour construire la radio de demain » tout en continuant à rajeunir l'audience de ses stations. Au chapitre des projets, l’installation d’un « bar à podcasts », un espace qui permettra aux équipes du groupe de « tester et développer leurs idées » en la matière alors que la création de podcasts natifs sera largement étendue. De même, Radio France entend se doter « dès octobre », d’un « accélérateur d’idées pour mieux comprendre les auditeurs de demain », mais aussi d’améliorer l'écoute des auditeurs en mobilité tout en permettant une navigation fluide entre les différentes stations et offres numériques. La radio, « l'un des médias du futur » correspond « le mieux aux besoins de demain en matière de mobilité, liberté des usages et interactivité », a-t-elle plaidé. Sibyle Veil a également confirmé, là aussi « en octobre », la mise en place d’une vaste consultation continue du public. Cet exercice, baptisé « ma radio demain » vise à renforcer le dialogue avec les auditeurs et à anticiper, toujours davantage, l'évolution des usages en matière de médias, à l'heure où les supports d'écoute se multiplient.

Les nouveautés programmes

Côté programmes, le nouveau directeur des antennes Guy Lagache et les patrons des stations ont détaillé mercredi les principales nouveautés de cette rentrée. A France Inter, Edouard Baer présentera un magazine culturel en direct le dimanche soir (22h), l'émission estivale sur les jeunes et l'Europe, « Foule continentale », devient un rendez-vous hebdomadaire, le dimanche à 13h15 alors que Matthieu Conquet présentera « Interférences », un magazine musical quotidien de 22h à minuit. Au sein du 7-9, Florence Paracuellos assurera désormais la présentation du journal de 8h en lieu et place de Marc Fauvelle parti chez franceinfo tandis que Pierre Haski s’installe sur le fauteuil de la chronique « Géopolitique », longtemps occupé par Bernard Guetta parti à la (re)découverte du monde. Le 5-7 propose quant à lui une nouvelle voix, Mathilde Munos qui succède à Hélène Roussel. « Le grand face à face », animé par Ali Baddou, change d’horaire et sera programmé à 12h le samedi. France Inter ressuscite l’emblématique « Tribunal des flagrants délires » avec le trio Vizorek, Vanhoenecker, Meurice, qui aura 4 émissions en direct et en public à Paris et en province.

Quant à franceinfo, elle change les capitaines des matinales (Lucie Barbarin au 5/7 et Marc Fauvelle au 7/9h30) et augmentera sa production de vidéos virales, pour passer de 65 à 100 par semaine d'ici la fin de l'année. Si Renaud Dély assurera désormais, avec Marc Fauvelle, l’interview politique de 8h30, franceinfo proposera également deux interviews quotidiennes en direct et en double diffusion radio et TV : « L’interview éco » de Jean Leymarie du lundi au vendredi (17h51) et « 19h20 politique » du lundi au vendredi par Jean-Jérôme Bertolus et Gilles Bornstein. Entre 20h et 21h (du lundi au vendredi), Jean-François Achilli prend les commandes des « Informés ».

France Culture, pour sa part, lance deux émissions, « Les bonnes choses » le dimanche (12h-12h30) sur l'alimentation et « Signes des temps » animée par l'écrivain Marc Weitzmann (12h45-13h30). L'historien Patrick Boucheron rejoint « Matières à penser » (22h15-23h du lundi au vendredi) et deux ex-élus, Aurélie Filippetti et Daniel Cohn-Bendit, intègrent « L'esprit public » (11h-midi le dimanche). La station accueille également de nouvelles voix : Camille Magnard présentera la revue de presse internationale à 7h24 alors que Thomas Cluzel animera le journal de 12h30. Sophie, Delpont assurera pour sa part la présentation des journaux du matin le week-end.

France Bleu, dont le nouveau directeur Jean-Emmanuel Casalta est attendu le 10 septembre, mettra en avant le duo comique Les Chevaliers du fiel qui interviendra du lundi au vendredi (8h45 et 16h45) pendant une quinzaine de minutes sur un fait d’actualité. Mais, surtout, France Bleu et ses 44 radios locales expérimenteront des programmes communs avec France 3, dans le cadre du rapprochement entre les deux médias de proximité voulu par le gouvernement. A Toulouse et Nice, France 3 et France Bleu vont ainsi expérimenter avant la fin de l’année la mise en images des matinales de France Bleu Occitanie sur l’antenne de France 3 Midi-Pyrénées, et de France Bleu Azur sur France 3 Côte d’Azur, entre 7h et 9h. Toujours dans la perspective d’échanges entre France 3 et France Bleu, deux zones laboratoire ont été choisies pour inventer des projets communs : la Bretagne et le Nord-Pas-de-Calais. La station, enfin, a été choisie comme partenaire des Restos du cœur et des Enfoirés… Elle proposera ainsi la diffusion du concert et autres reportages en coulisses.

Pour France Musique, ce sera à l’heure d’outre-Manche, avec la mise en ligne d’une version anglaise de son site et un enrichissement de sa salle de concert virtuelle et de nouvelles captations en vidéo. Pour les programmes, « France Musique est à vous », animée par Gabrielle Oliveira-Guyon, permettra aux auditeurs d’intervenir le samedi entre 9h et 11h. Entre 7h30 et 9h le samedi, Jean-Baptiste Urbain présentera désormais « Génération France Musique » alors que « Génération France Musique, le live » sera animé par Clément Rochefort (16h-18h le samedi). « Guitare, guitares » est pour sa part animé par Sébastien chaque samedi (12h30-13h) tandis que Christian Merlin se voit confier la tranche 9h-11h (dimanche) pour la présentation de « Au cœur de l’orchestre ». Pour cette rentrée, Mouv’ se dote d’une nouvelle identité numérique et graphique. Dans ce cadre, l’appli et le site ont été imaginé en collaboration avec des collégiens et lycéens volontaires.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par