En redressement judiciaire, l’Humanité pourra poursuive son activité

humanité

Le quotidien l’Humanité qui s’était déclaré fin janvier en cessation de paiement pourra poursuivre pour l’instant son activité malgré sa mise en redressement judiciaire jeudi. En effet, dans le cadre de cette procédure de redressement, qui s’accompagne d’une période d’observation de six mois, le Tribunal de Bobigny a désigné deux administrateurs judiciaires, et une nouvelle audience est prévue le 27 mars. Le mois dernier, le quotidien communiste avait été contraint de se déclarer en cessation de paiements auprès de ce même Tribunal. La direction du journal, qui emploie environ 200 personnes, avait écarté le spectre d’une liquidation judiciaire et demandé l’ouverture d’une procédure de redressement avec poursuite d’activité, pour permettre d’épurer les dettes tout en maintenant la parution. Fondé par Jean Jaurès en 1904, le quotidien qui fut pendant plus de 80 ans l'« organe central » du parti communiste français, a régulièrement fait face ces dernières années à des difficultés financières qui l’ont obligé à lancer plusieurs appels aux dons. Il avait également été contraint de vendre en 2008 son siège à Saint-Denis conçu par l’architecte Oscar Niemeyer. Le titre affiche une Diffusion France payée (DFP) 2017-2018 de 32 724 exemplaires, en recul de 6,24% vs 2016-2017 (source ACPM-OJD). Après l’annonce de sa cessation de paiement, le journal a lancé un appel à la mobilisation de ses lecteurs pour l’aider à collecter des fonds. Une soirée de soutien au quotidien est en outre prévue le 22 février à Paris.

À lire aussi

Publié le 21/02/2019
decaux1
Médias

JCDecaux lance la 1ère mesure d’audience mondiale dans les aéroports : AMM

Publié le 20/02/2019
feuilléemarc
Médias

Marc Feuillée: la régulation contre "la confiscation du marché publicitaire par Facebook et Google"

Publié le 20/02/2019
cnsof
Médias

Le CNOSF confie la création d’une chaine TV à Media365

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par