Règles publicitaires télévisuelles : le SIRTI et les Indés Radios inquiets

Dans deux communiqués distincts vendredi, le Syndicat des radios indépendantes (SIRTI) et le GIE des Indés Radios, représentant 130 radios indépendantes, ont fait part de leurs inquiétudes face au lancement en août dernier par la DGMIC d’une consultation publique sur la simplification des règles relatives à la publicité. Le SIRTI, « fermement opposé » aux assouplissements des règles publicitaires télévisuelles en appelle ainsi à une étude d’impact « préalable » tout en désapprouvant « plus spécifiquement » l’ouverture de la publicité des offres promotionnelles de la distribution et celle de la publicité segmentée « dévastatrices » pour les radios commerciales, dont les radios indépendantes. Un processus qui « condamne à brève échéance » les radios indépendantes en mettant « fin au pluralisme » du PAF, insistent les Indés Radios. Pour le GIE la règle sur les secteurs interdits et les secteurs segmentés en TV est une règle « fondamentale sur laquelle repose l’équilibre du media radio ». De son côté, le SIRTI réclame également de la part du Gouvernement un réexamen du processus de la consultation publique « en totalité » afin que l’exercice « n’aboutisse pas à favoriser un secteur contre un autre ». Le GIE des Indés Radios, quant à lui, « redoute  une chute de près de deux tiers » de ses recettes publicitaires nationales, dont 50% au titre des investissements de la distribution et 20% du fait de l’accroissement des remises tarifaires aux annonceurs.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par