Reworld Media attentif aux dossiers Mondadori et Lagardère

Pascal Chevalier, le patron de Reworld Media, se dit intéressé par les magazines de Mondadori en France ou ceux de Lagardère. Reworld est devenu en cinq ans "l'un des acteurs importants sur le marché français avec près de 200 millions d'euros de chiffre d'affaires", en reprenant des titres comme Auto Moto, Marie France, la chaîne Be, ou Maison et Travaux, souligne le président du groupe dans un entretien à l'AFP.  "La taille atteinte par Reworld montre que ça marche et lui permet d'être acquéreur de tout ce qui passe sur le marché", souligne-t-il.  Alors que le groupe italien Mondadori cherche à se séparer de ses magazines en France (dont Top Santé, Biba, Grazia, Sciences et Vie) et est en discussions avec les groupes Lagardère et Marie Claire pour un éventuel mariage à trois, Pascal Chevalier a confirmé que Reworld regarde ces dossiers. "On est intéressés, dans ce marché, les acquéreurs sont identifiés, il faut juste que les vendeurs se décident", relève-t-il. Le patron de Reworld, qui a déjà racheté huit titres à Lagardère, confirme qu'il "regardera" aussi les prochains médias, dont le magazine "Elle", que le groupe pourrait décider de céder, comme l'a laissé entendre Arnaud Lagardère la semaine dernière.Mais tout sera une question de prix : "Il y a beaucoup de choses à vendre dans le domaine du print qui perd de l'argent, et pas grand-chose dans le digital parce que c'est rentable (...) Quand on achète une marque print en décroissance, on n'achète pas cher", explique-t-il. La recette de Reworld a été de racheter à bas prix ou de se faire payer pour la reprise de titres en difficulté avant de les pousser à une mutation numérique accélérée. Pascal Chevalier se dit en outre persuadé que "les anciens groupes médias vont changer de main dans les années à venir, Lagardère l'a annoncé, Mondadori aussi". "Les actionnaires (de ces groupes) n'ont plus envie d'être dans les médias, et les managers s'alignent", note-t-il. "Cela va changer de mains et d'autres vont les développer, c'est notre cas. Finalement il y a deux groupes forts dans le numérique aujourd'hui, Webedia (qui édite les sites jeuxvideo.com, Allociné, Pure People, Terra Femina, ndlr) la société de Marc Ladreit de Lacharrière, et Reworld Media", observe-t-il.

CA en progression de 7%

Par ailleurs Reworld Media  a annoncé avoir enregistré un chiffre d’affaires consolidé 2017 en progression de +7%, à 185,6 millions € contre 174,1 millions un an plus tôt. L’EBITDA consolidé s’affiche à 7,7 millions €, en hausse de +72% en un an. Le résultat d’exploitation passe pour sa part de 1,1 million € en 2016 à 3,9 millions en 2017. Quant au résultat net il s’affiche à 1,8 million € en 2017 contre -6,6 millions en 2016. Par activité, le Media Branding progresse de +6%, avec un CA de 63,8 millions € tandis que l’activité Media Performance qui comprend TradeDoubler croit de +7% sur la période, à 121,7 millions €. Présent dans 11 pays, Reworld Media indique que 56% de son CA annuel est désormais assuré hors de France. Pour 2018, le groupe « entend poursuivre sa forte croissance dans le digital et développer les synergies entre ses activités », selon un communiqué.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par