RSF dénonce les « prédateurs numériques » de la liberté de la presse

Vietnam RSF

La force 47 vietnamienne fait partie de la liste 

(© RSF)

A l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la cybercensure, le 12 mars, l’ONG Reporters sans frontières (RSF) a dévoilé sa liste de 20 « prédateurs numériques » de la liberté de la presse en 2020 (à retrouver ici). « En traquant les journalistes, ces entreprises, organismes et administrations mettent en péril notre capacité à nous informer », indique RSF.

Dans cette liste, quatre catégories sont distinguées, selon que les entités utilisent des procédés relevant du harcèlement, de la censure d’Etat, de la désinformation ou de l’espionnage et de la surveillance. « Certains Prédateurs numériques opèrent désormais dans les pays despotiques, à la tête desquels règnent des Prédateurs de la liberté de la presse déjà répertoriés par RSF. Mais certaines sociétés privées spécialisées dans le cyber-espionnage ciblé sont basées dans des pays occidentaux comme les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne et Israël », dénonce RSF.

Sont nommés notamment : le « cabinet de la haine » du président brésilien Bolsonaro, la Commission nationale des télécommunications vénézuéliennes, le Conseil suprême du cyberespace iranien ou encore le ministère indien des Affaires intérieures. Selon RSF, « ils repèrent, identifient et surveillent les journalistes qui dérangent les pouvoirs en place. Ils les intimident en orchestrant leur harcèlement en ligne. Ils les réduisent au silence en les censurant de différentes façons ».

« Nous avons décidé de publier une liste de 20 Prédateurs numériques pour dévoiler une autre réalité des violations de la liberté de la presse, mais aussi pour attirer l’attention sur le fait que ces supplétifs agissent parfois depuis les pays démocratiques ou en leur sein. S’opposer aux régimes despotiques suppose aussi que les armes de la répression du journalisme ne leur soient livrées depuis l’étranger », a déclaré Christophe Deloire, secrétaire général de RSF.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par