Les salariés actionnaires de Nice-Matin refusent un délais au groupe Nethys

Les salariés actionnaires de Nice-Matin (66 %) ont refusé mardi d’accorder un délai au groupe belge Nethys, actionnaire à 34 % du quotidien mais qui souhaite se désengager et demandait trois mois de réflexion, a-t-on appris auprès d’un responsable du journal. "N’ayant pas de visibilité sur les intentions de Nethys, les salariés actionnaires ont décidé à 95,69 % de ne pas accorder le délai de trois mois demandé par Nethys", a indiqué à l’AFP le président du conseil de surveillance de la coopérative, Jean-François Roubaud. Plus de 300 salariés ont assisté à l’assemblée générale, les autres remettant un pouvoir. Au cours de l’assemblée générale, selon le Syndicat national des journalistes, le président du directoire de Nice Matin, Jean-Marc Pastorino, a indiqué que le groupe de presse de l’homme d’affaires franco-libanais Iskandar Safa, allait présenter d’ici la fin février une offre finalisée d’achat des 66 % des parts détenus par la Société coopérative d’intérêt collectif (Scic). Nice-Matin, qui a connu quelques difficultés de trésorerie ces derniers mois, est géré par une Scic, comptant 456 salariés actionnaires. Le groupe emploie 800 personnes et possède aussi le quotidien Var-Matin "Nous n’avons pas validé le principe d’une cession de capital", a indiqué le délégué SNJ de Nice matin Romain Maksymowicz à l’AFP, précisant qu’une assemblée générale extraordinaire devra se prononcer sur cette offre formalisée en décembre. "M. Pastorino a également indiqué que le conseil d’administration de Nethys avait accepté vendredi 25 janvier une offre d’Iskandar Safa d’acquisition des 34 % des parts qu’il détient dans Nice Matin", a ajouté le délégué SNJ. Nethys avait jusqu’au 31 décembre 2018 pour porter sa participation de 34 % à 51 % dans le capital de Nice Matin, selon le pacte signé lors de son arrivée en 2016. Mais "pour des raisons qu’on ne comprend pas, ils ne l’ont pas fait", a commenté M. Roubaud. Le groupe belge est actif dans la distribution d’énergie, les télécoms mais a aussi une expertise dans le domaine des médias, avec BeTV (télévision à péage) et le journal L’Avenir. Il détient également 11 % du quotidien marseillais La Provence. M. Safa est le propriétaire du groupe Valmonde (Valeurs actuelles, Mieux vivre votre argent, La lettre de la Bourse).

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par