Sénat : des propositions pour la réforme de l’audiovisuel public

Les coupes que prévoit le gouvernement dans le budget de l'audiovisuel public doivent être envisagées dans un projet de réforme plus global, ont estimé mercredi deux membres de la commission Culture du Sénat, au lendemain d'une journée de grève de salariés de France Télévisions.

"Les annonces gouvernementales nous paraissent quelque peu floues", a souligné devant la presse la sénatrice (UC) Catherine Morin-Desailly, présidente de la commission Culture, Education et Communication. "Nous souhaitons que l'audiovisuel public ne soit pas vu uniquement par le prisme budgétaire". Avec le sénateur Jean-Pierre Leleux (LR), elle a écrit à la ministre de la Culture le 5 octobre pour décrire les différents volets de cette réforme souhaitée "dès le premier semestre 2018": une réforme de la redevance audiovisuelle, une modification de la gouvernance des groupes publics de l'audiovisuel et la création d'une nouvelle entité rassemblant tous les médias publics. Les sénateurs appuient dans cette lettre l'effort d'économie demandée à l'audiovisuel public, soulignant qu'il n'est "pas illégitime que le secteur de l'audiovisuel public contribue à l'effort national de maîtrise des dépenses publiques".  

"On ne progresse pas quand on n'est pas sous contrainte", a lancé le sénateur des Alpes-Maritimes. Il incite notamment France Télévisions à réfléchir au coût de certains programmes comme les compétitions sportives. Le projet de loi de finances 2018 prévoit une baisse du budget de l'audiovisuel public, avec notamment une réduction d'environ 50 millions d'euros pour France Télévisions par rapport au contrat d'objectifs et de moyens (COM) signé avec l'ancien gouvernement. La commission culture du Sénat doit auditionner la ministre Françoise Nyssen et la direction de France Télévisions dans les prochains jours. (avec l'AFP)

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par