SFR cherche des alliés pour Altice Studio

SFR cherche à nouer des alliances autour d'Altice Studio, sa chaîne dédiée aux séries et au cinéma, pour mieux peser face aux géants américains Netflix et Amazon, a déclaré mardi Alain Weill, dirigeant d'Altice Europe (propriétaire de SFR) dans un entretien aux Echos. Un an après le lancement d'Altice Studio, il a assuré que le groupe de Patrick Drahi n'avait pas jeté l'éponge dans la production de fiction, mais a ouvert la porte à des alliances pour lutter contre la débauche de moyens de ses concurrents américains. "Sur le cinéma, nous avons tiré les leçons de nos premières expériences. Investir seul dans le 7ème Art en France, c'est compliqué notamment en raison de la réglementation. Et c'est un marché très mondial avec des acteurs comme Netflix, ou Amazon Prime Video qui arrive en France", a affirmé le dirigeant. "Mais nous ne renonçons pas, bien au contraire. Plusieurs options s'offrent à nous : nous cherchons à regrouper des moyens, à mutualiser les investissements. Nous avons plusieurs partenaires potentiels pour Altice Studio. Nous participerons de façon plus efficace au financement de la création française et européenne", a-t-il ajouté, sans plus de détails. La stratégie d'Altice dans les contenus suscite des interrogations depuis que le groupe, après une dégringolade boursière à l'automne dernier, a décidé de se recentrer dans les télécoms et se montre plus sélectif dans ses investissements. En juin, le Figaro avait rapporté que SFR pourrait fusionner Altice Studio avec OCS, le bouquet de cinéma et séries de son concurrent Orange.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par