TF1 Pub dévoile sa stratégie et sa nouvelle identité

Sylvia Tassan Toffola, Laurent Bliaut et François Pellissier

Sylvia Tassan Toffola, François Pellissier et Laurent Bliaut, lors de la conférence de presse de rentrée de TF1 Pub, le jeudi 26 septembre 2019.

La régie publicitaire du groupe TF1 présentait jeudi son plan stratégique « Cap 2022 », « un programme de transformation ambitieux pour répondre aux évolutions de consommation de la vidéo et accompagner ses clients vers la TV de demain ». TF1 Publicité a profité de l’évènement pour dévoiler une nouvelle identité visuelle et un nouveau nom : TF1 Pub. Parmi les informations à retenir, la directrice générale Sylvia Tassan Toffola a évoqué l'impatience de la régie quant au lancement de Mediamat 2020, la mesure d'audience linéaire en 4 écrans de Médiamétrie, afin d’obtenir un « reach effectif maximisé ». Sur la mesure de la vidéo sur internet, le directeur général adjoint en charge du marketing et du R&D Laurent Bliaut a indiqué qu’il restait « du travail » et que la régie travaillait en coopération avec l’interprofession afin de « déboucher dans quelques mois ». Le but : « initier une nécessaire convergence dans la mesure » de tous les devices.

Une étude ROI attendue pour mi-novembre

Côté ROI, la régie veut être capable de mesurer tous les objectifs des annonceurs, « le branding aussi bien que les ventes à court terme ». Le Syndicat National de la Publicité Télévisée (SNPTV) présentera d’ailleurs une étude économique le 14 novembre prochain : cinq secteurs étudiés, 15 campagnes avec un historique de trois ans, cinq agences contributrices et toutes les régies du syndicat participantes.

Cap sur la TV segmentée

Avec pour ligne de mire la promulgation de la loi sur sur la réforme audiovisuelle et de l’application du décret autorisant la publicité segmentée, TF1 Pub a dévoilé son calendrier : pendant les trois premiers trimestres de l’année 2020, la régie se concentra sur le développement technique de la solution, ainsi que sa validation entre les éditeurs et les FAI. A partir du dernier trimestre et ceci pendant six mois, TF1 Pub travaillera sur le protocole d’expérimentation « sur un parc de foyers compatibles », avec un spot décroché par écran, hors gros évènement et créneaux 19h/21h. La TV segmentée sera lancée sur les chaînes du groupe à partir du deuxième trimestre 2021.

Une plateforme pour les PME

Une nouvelle solution de TV segmentée étroitement liée à « La Box Entreprises », l'outil de la régie formalisé il y a un an, destiné aux PME/PMI qui permet aux annonceurs locaux d’acheter de l’espace média, à partir d’une plateforme qui simplifie le travail commercial en préparant un plan média sur mesure. Les spots peuvent notamment être adressés avec la data sur « zones de chalandise » grâce à des cibles shoppers identifiées ainsi que sur une IPTV géo-localisée en data OTT « jusqu’au code postal ». Côté bilan, l’offre « La Box » a enregistré 1300 utilisateurs inscrits (en augmentation de 2,3 en un an), 12 000 transactions d’achat (en hausse de 2,4 en un an), ainsi que près de 10 000 briefs créés (chiffres régie).

La régie se réorganise en interne

Afin de maximiser l’effet de son plan d’action, la régie a décidé de se réorganiser en interne de façon « client-centric ». Au programme : la création d’un pôle Annonceurs autonome et rattaché à la direction générale pour renforcer l’accompagnement des clients annonceurs au plus près de leurs problématiques business ; des équipes d’experts média multiscreen positionnés en tant que business partner auprès des clients, et appuyés directement par des business analysts dédiés ; un pôle « conquête plurimédia » pour tous les types de clients, en particulier les clients locaux et PME ; un pôle Digital unifié en marche vers l’Advanced TV ; ainsi qu’un regroupement de l’ensemble des activités content multiscreen dans TF1 Live.

« Une régie d’avenir »

TF1 Pub va également déployer « des outils de trading unifiés » et regroupera les équipes pour simplifier les achats « avec une programmation et une diffusion multi-supports, pour une mise en place début 2021 », date à laquelle la TV segmentée sera lancée. « Avec Cap 2022, TF1 PUB se positionne comme une régie d'avenir, en phase avec les évolutions du marché, et propose aux marques des solutions adaptées et efficaces pour toutes leurs problématiques de branding, de performance et d'engagement », affiche la régie.

« Le log c’est l’avenir »

Autre nouveauté, de nouveaux accords data ont été signés dans le domaine du retail avec Rakuten et La Redoute, « permettant de capitaliser sur le comportement d'achat online de 25 millions de Français ». Sylvia Tassan Toffola a en effet déclaré que la plateforme AVOD « My TF1 » comptait désormais 25 millions de personnes loguées, soit autant de data disponible pour le groupe. « Le log c’est quand même l’avenir. Plus de 60% de notre inventaire OTT est vendu en ciblage logués », a-t-elle indiqué. En conséquence, la régie veut développement les « synergies data » avec les entités du groupe Unify : aufeminin, Marmiton et Doctissimo. L’objectif ? « Renforcer les offres de ciblage dans les secteurs de l'alimentaire, la beauté ou encore la santé ».

Une nouvelle offre spéciale RSE

La régie a également insisté sur ses actions en matière de RSE. Après avoir revendiqué le lancement en 2011 de « la première offre qui valorisait la démarche RSE des annonceurs labellisés », elle lance une nouvelle offre intitulée « My green screen », en partenariat avec l'agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME) : les marques et produits labellisés par l’ADEME (pour éviter le green-washing) pourront avoir accès à une campagne TV dans un écran premium habillé « RSE », d'un plan média avec un ciblage data « consom'acteurs », ainsi que d'une campagne post-test « pour mesurer leur gain d'image et la perception de leur engagement RSE ».

Une nouvelle identité visuelle

En fin de conférence, le président de TF1 Pub François Pellissier et sa directrice générale ont dévoilé la nouvelle identité visuelle de la régie. « Une nouvelle identité et un nouveau logo, signés par l'agence 4uatre, pour signifier la dynamique d'une régie en mouvement, agile, innovante et pro-active ». Pour Sylvia Tassan Toffola, il s’agit de « montrer le dynamisme, l’agilité, ne pas renier ce que nous sommes ». Concernant le nouveau nom, « le plus important ce de dire ce que nous sommes, nous sommes fiers, donc on ne va pas faire le Mask Singer de la régie », a-t-elle plaisanté, évoquant la nouvelle émission de la première chaîne. L’objectif : se démarquer en restant lisible. Exit donc les noms en « Brand solutions », « Ad Connect » ou « Advertising ». Un petit clin d’œil à la concurrence.

La nouvelle identité visuelle de la régie, en vidéo :

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par