TNT Ile-de-France : Le Figaro-Secom envisagent un recours

Force est de constater que le tandem composé des groupes Figaro et Secom aura peu goûté le choix du CSA annoncé jeudi de finalement confier à TELIF (Franciliennes TV) la diffusion sur la TNT d’une chaîne culturelle et de proximité pour l’Ile-de-France. Constatant là une procédure « incompréhensible » du CSA et les délais « invraisemblables », les deux groupes qui proposaient un dossier commun jugent dorénavant que la possibilité d’un réseau de chaînes de télé multi-locale « pérenne et viable » est « condamné », d’autant qu’un « opérateur majeur de la TNT », faisant ainsi référence au lancement à l’automne de BFM Paris par le groupe NextradioTV, « vient d’annoncer sa volonté de modifier son cahier des charges afin de proposer dorénavant une chaine francilienne », arguent-ils. Ceux-ci « envisagent » donc  de  former un recours contre la décision d’attribution de la fréquence TNT île de France à TELIF/ Franciliennes TV. Parce qu’avec cette décision, le CSA « prive désormais les grands acteurs de la TNT locale de la possibilité de s’engager dans une stratégie de réseau multi-local qui n’aurait pas de sens sans la région île de France ».

Si dans leur communiqué, Secom et Le Figaro affirment « ne pas comprendre » la décision du CSA, c’est que l’instance avait en juin 2015 présélectionné TELIF dans le cadre d’un appel à candidatures lancé en juillet 2014, avant de revenir sur sa décision en début d’année 2016, en raison d’incertitudes financières qui entouraient le projet. Afin d’enclencher une nouvelle procédure, le CSA avait sollicité le tandem qui avait dans la foulée maintenu sa candidature, en profitant pour muscler son dossier via des preuves de soutiens de collectivités locales francilienne auxquelles s’ajoutait un partenariat avec TV Fil 78, une des chaînes du consortium TELIF qui avait préféré quitter le projet initial pour rejoindre le projet SECOM-Le Figaro.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par