TV programmatique : les facteurs de développement selon Idate Digiworld

Le marché de la TV programmatique devrait atteindre 19,1 milliards d’euros dans le monde en 2021, selon des estimations fournies mardi par Idate Digiworld, soit près de neuf fois plus que la valeur attendue pour ce marché en 2017. Un marché dans lequel le cabinet d’étude pointe un certain nombre de facteurs qui joueront un rôle dans son développement « plus ou moins rapide », souligne-t-il.

- la taille du marché adressable, c’est-à-dire au niveau d’un pays le nombre de foyers susceptibles de pouvoir bénéficier d’un ciblage publicitaire en télévision, qui dépend à la fois de la pénétration de la télévision à péage et de celle des différents terminaux permettant de connecter le téléviseur ;

- la capacité des acteurs à se mettre d’accord autour de standards technologiques et de nouveaux outils de mesure ;

- les évolutions règlementaires possibles, que ce soit pour autoriser le ciblage publicitaire en télévision nationale, assouplir les obligations liées à l’autorisation préalable des spots publicitaires avant leur diffusion à l’antenne ou concernant les conditions d’utilisation des donnée personnelles ;

- la capacité des acteurs à inventer de nouveaux modèles économiques adaptés aux nouvelles relations entre chaînes de TV et distributeurs commerciaux d’une part, acheteurs et vendeurs d’espaces publicitaires en télévision d’autre part ;

- le niveau de transparence requis concernant les données utilisées, les acheteurs souhaitant une visibilité importante, tandis que les vendeurs peuvent être réticents à aller trop loin dans le degré de transparence ;

- les besoins réels des annonceurs en matière de publicité ciblée en télévision, la publicité de masse répondant par ailleurs à des besoins spécifiques qui seraient au final plus onéreux à couvrir en publicité ciblée.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par