Ukraine : RSF ouvre un centre pour que les journalistes puissent travailler

Unesco journalistes

L'association Reporters sans frontières (RSF) va ouvrir un "centre pour la liberté de la presse" à Lviv, en Ukraine, afin d'offrir un lieu de travail et de protection aux journalistes qui couvrent l'invasion du pays par la Russie, a-t-elle annoncé vendredi. Ce centre ouvrira "dès mercredi 9 mars avec la réception et distribution des équipements de protection pour les journalistes", selon RSF. Opéré avec "son partenaire local, l'Institute for Mass Information (IMI)", le centre est destiné aux "journalistes en danger", a indiqué RSF. Il aura vocation à devenir un lieu de regroupement pour "les équipements de protection des journalistes, en particulier les gilets pare-balles et casques, qui font actuellement défaut", selon RSF. "Le lieu sera aussi un centre de ressources pour les journalistes en quête d'assistance financière ou psychologique", a poursuivi l'ONG dédiée à la défense de la liberté de la presse. Le centre s'installera dans les locaux du Foreign Press Media Center de Lviv, une salle de presse mise en place par le conseil municipal local. "Les journalistes étrangers peuvent y travailler de 08H00 à 20H00 avec une connexion internet, une capacité de retransmission en direct et un abri en cas d'attaque", selon l'ONG. "RSF et IMI reçoivent chaque jour des centaines de demandes de journalistes en quête d'assistance, qu'il s'agisse de transport, d'aide humanitaire ou de matériel de reportage", a souligné RSF. C'est pourquoi le centre disposera d'une "interface numérique pour canaliser toutes les demandes". RSF déploiera également "sa technologie Collateral Freedom au profit des médias indépendants ukrainiens ou russes censurés, pour contourner le blocage d'internet au moyen de sites miroir créés sur des serveurs internationaux". Pour les journalistes ukrainiens et internationaux sur place, "les besoins sont immenses et comprennent des kits de premier secours, de l'aide humanitaire, des équipements de protection, du financement des médias", a souligné le secrétaire général de RSF, Christophe Deloire, cité dans le communiqué. "Nous appelons les donateurs internationaux et les organes de presse à se rapprocher de RSF pour faire parvenir les fonds et le matériel nécessaires dans les jours à venir".

À lire aussi

Filtrer par