La vidéo en ligne partout, tout le temps...

82% des Français regardent des vidéos en ligne sur ordinateur, smartphone et tablette, selon une étude BVA réalisée pour le compte de l’agence de stratégie et de production vidéo SOxH factory. Pour moins de la moitié des Français (43%), l’ordinateur est le support privilégié pour la consultation de vidéos en ligne, devant le smartphone (34%) et la tablette (18%). Si l’ordinateur est devancé par le smartphone chez les moins de 35 ans (77%), « sa primauté est surtout tirée vers le haut par les Français les plus âgés et semble concentrer l’intérêt des actifs les plus technophiles », estime l’étude. Sans véritable surprise, parmi les Français qui regardent des vidéos en ligne, 60% le font principalement sur YouTube, 40% sur Facebook et 30% sur les sites de médias. Loin devant Instagram (10%), Snapchat (8%), Dailymotion (4%), Linkedin (3%) ou encore Vimeo (1%). L’étude BVA pointe au passage que la consultation de vidéos sur Facebook est « particulièrement diffuse chez les femmes alors que Snapchat et Instagram ne dépassent pas la cible des moins de 35 ans voire des moins de 25 ans ».

Une vidéo vaut mieux qu’un long article

Côté publication ou partage de contenus vidéos sur les réseaux sociaux, 35% des Français se disent actifs 13% très actifs en partageant ou publiant chaque semaine. Seulement 3% partagent ou publient tous les jours alors que 10% le font plusieurs fois par semaine. Cette pratique de partage de vidéos se fait essentiellement sur Facebook (62%), Instagram (53%), YouTube (42%) ou Snapchat (39%). Néanmoins, près de 65% des vidéophiles sont inactifs. Ainsi, 47% des personnes interrogées qui regardent des vidéos en ligne sont-elles « non-actives » et ne font que consulter ce qui est posté. Et 17% n’effectuent ni partage, ni consultation sur les réseaux sociaux. Pour les contenus, les vidéophiles sont attirés par l’actualité, les clips musicaux, les vidéos humoristiques avec, respectivement, 32%, 24% et 22%, suivis de près par les vidéos d’enseignement ou de culture générale (21%) et les tutoriels sur les produits et services (20%). Plus surprenant, l’enquête note un « manque d’intérêt » pour les vidéos de Youtubeurs (11%) et les « lives » (7%). De même, alors que 34% des Français ne regardent pas les vidéos jusqu’à la fin, ils sont 54% à penser qu’une vidéo vaut mieux qu’un long article. Enfin, le panel de BVA déclare être plus influencé lorsque la vidéo présente concrètement le produit (57%) ou un témoignage d’utilisateur (43%). Nettement plus en retrait, seuls 25% des Français ont confiance dans les vidéos intégrant le témoignage d’un salarié d’une entreprise. L’étude… en vidéo.

Méthodologie : étude réalisée auprès d’un échantillon de 1067 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée grâce à la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, CSP du chef de famille et de la personne interrogée, région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont été réalisées en ligne du 3 au 4 mai 2018.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par