La Voix du Nord, au service de ses lecteurs...

« Trop de cravate dans le journal ».  Après 5 ans sans réel changement, La Voix du Nord (groupe La Voix) publie ce 9 septembre une nouvelle formule qui ambitionne de se rapprocher encore un peu plus de ses lecteurs. Initiée en septembre 2013, la nouvelle mouture print s’est appuyée sur un travail de fond où lecteurs, journalistes maison et vendeurs ont œuvré afin de proposer une « maquette plus aérée pour un meilleur accès aux informations », explique Jacques Hardoin, directeur général du groupe La Voix.  Avec un changement de format et de logo, « La Voix du Nord » souhaite ainsi répondre aux attentes des lecteurs en faisant des choix éditoriaux « plus marqués » et, surtout, « rester un quotidien régional tout en gardant notre force : la proximité ».  Désormais, les vingt premières pages du journal sont plus « chaudes », faites d’actualités tandis que la seconde partie amène plus de réflexion, de décryptage et de recul. En étant « moins institutionnel » et « plus ancré dans le quotidien des gens », le titre abordera plus systématiquement des thématiques telles que le commerce, la consommation, l’emploi, le social, les déplacements, ce qui fait la fierté du territoire, la sécurité, l’éducation,  les conséquences de décisions prises par les conseils municipaux, ce qui se passe dans tous les tribunaux… Il s’attachera également à traiter les informations indépendamment de la taille de la localité concernée, a souligné M. Hardoin, qui reconnaît là "une prise de risque".

Le quotidien partira également à la recherche d’informations exclusives et à être « un peu plus poil à gratter », selon Jean-Michel Bretonnier, directeur de la rédaction et rédacteur en chef. « La Voix du Nord » a pour principe général de répondre aux questions que se posent les lecteurs sur le sujet que l’on décide de traiter », résume Patrick Jankielewicz, rédacteur en chef adjoint et coordinateur du projet. La Une sera moins « bavarde » tandis que déroule « une hiérarchisation radical du contenu » avec des articles plus courts, « une généralisation du traitement éclaté » et une valorisation des images grâce aux 20 photographes du quotidien. En ligne de mire, la volonté de changer le rythme du journal qui ne change pas de prix (1,10€) ni du nombre de pages (52 en moyenne). Avec 235 190 exemplaires diffusés en moyenne quotidienne en 2013 (source OJD), l’objectif de progression des ventes reste mesuré. « si nous progressons de 1%, nous serons très content », assure M. Hardoin. Le journal, qui a investi trois millions d'euros dans l'adaptation des rotatives au nouveau format et compte dépenser 500.000 euros en opérations commerciales de promotion, évalue à quelque quatre millions d'euros, en y intégrant les études, le coût total de lancement de sa nouvelle formule.

En passe de racheter Happy FM

En marge de la conférence, M. Hardoin a indiqué que le quotidien "La Voix du Nord" enregistrerait un chiffre d'affaires 2014 inférieur à 2013 (environ 150 millions €, ndlr). En cause, les -9% (à fin août) pour la publicité et -2% de ventes, pour un résultat net à l'équilibre. Le groupe La Voix, quant à lui, a réalisé 222 millions d'euros de chiffres d'affaires en 2013, avec un excendent brut d'exploitation de 12 millions € et un résultat net de 6 millions €. Le groupe est par ailleurs actuellement en passe de racheter la radio Happy FM, qui diffuse à Reims, Epernay et Chalons.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par