Nouvelle-Zélande : Bauer Media ferme plusieurs de ses titres de presse

Le groupe allemand Bauer Media a fermé jeudi plusieurs titres de presse en Nouvelle-Zélande en raison du coronavirus, ce qui lui a valu des critiques de la part de la Première ministre Jacinda Ardern.  Cette décision, qui signifie la disparition de l'hebdomadaire New Zealand Listener, du mensuel North & South et du magazine féminin Women's Day, va entraîner la suppression de 237 emplois. Elle fait suite à une annonce similaire de News Corp mercredi. Le groupe allemand Bauer a invoqué "le grave impact économique" de la pandémie pour justifier la fin de la parution de ces titres. Une explication réfutée par Mme Ardern qui a laissé entendre que l'éditeur avait, dans tous les cas, l'intention de se désengager de ce marché en raison des difficultés rencontrées par la presse avant même la crise sanitaire. "De mon point de vue, il semble que cette décision ait été prise en même temps que le Covid-19, mais pas à cause d'elle", a déclaré la Première ministre aux journalistes. Elle a affirmé que Bauer avait refusé une aide gouvernementale destinée à épauler les entreprises pendant cette crise, qui affecte notamment les revenus publicitaires. "Je suis extrêmement déçue et franchement dégoûtée de voir une partie de ce qui a fait l'histoire de la Nouvelle-Zélande fermer ses portes assez brusquement aujourd'hui", a-t-elle déclaré.

Cette semaine, un autre grand éditeur, NZME, a fermé la station Radio Sport et de nombreuses rumeurs font état de suppressions d'emploi imminentes au sein d'importants médias du pays. Le ministre des Finances, Grant Robinson, a déclaré que le gouvernement envisageait un plan de soutien pour les médias néo-zélandais en difficulté. Mercredi, le plus grand groupe australien de journaux, News Corp, propriété du magnat des médias australo-américain Rupert Murdoch, a annoncé la suspension de l'impression d'une soixantaine de journaux régionaux de l'immense île-continent à cause d'une chute des recettes publicitaires liée au coronavirus.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par