Happn protège les femmes des violences et du cyber-harcèlement

Happn

Un ex obstiné dans les parages ? Des textos qui choquent ? Un sentiment de peur et d’oppression ? À l’occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes qui aura lieu le 25 novembre, le Gouvernement se mobilise autour d’une campagne nommée « Arrêtons les violences ». L’objectif principal du projet étant d’orienter les victimes et les témoins de ces violences sexistes et sexuelles, à mettre fin à ce cycle infernal, en les menant vers des dispositifs d’aide et d’écoute (numéro national 3919 gratuit et anonyme). Et ce n’est pas tout : l’initiative vise également à donner un écho à l’annonce des mesures prises suite au Grenelle des violences conjugales (pour mieux protéger ces cibles et ces victimes).

La cause se voit également renforcée par le lancement d’un autre projet en parallèle : une campagne du site de rencontres Happn « in ap », qui vise à sensibiliser les utilisateurs et utilisatrices au cyber-harcèlement, au travers de la création d’un faux profil de harceleur dans l’application, renvoyant ensuite et là encore, aux dispositifs d’aide existants mis en place par les institutions.

Pour rappel, précise un communiqué, 1,116 milliard d’euros seront mobilisés pour l’égalité femmes-hommes en 2020. Cela incluant la plateforme de signalement aux policiers et gendarmes (arretonslesviolences.gouv.fr), le soutien au fonds Mukwege, des subventions pour associations (augmentation de 21% en moyenne, depuis 2017), et financement de bracelets d’éloignement avec 5,6 millions d’euros investis.

 

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par