Monétisation : Audion prend en main les podcasts Prisma Media

Kamel El Hadef et Arthur Larrey (Audion)

Kamel El Hadef, cofondateur d’Audion (à droite), aux côtés de son associé Arthur Larrey.

L’adtech française de l’audio digital Audion a annoncé un partenariat avec le groupe Prisma Media. L’objectif : « donner de la valeur à ses contenus audio tout en gardant le contrôle en temps réel sur la publicité qui y est insérée ». Kamel El Hadef, cofondateur d’Audion, révèle à CB News les dessous de ce partenariat.

Pourquoi ce partenariat avec Prisma Média ?

Audion a développé le premier modèle de monétisation dédié au podcast pour donner de la valeur aux contenus créés par les éditeurs. L’objectif de ce partenariat est de permettre à Prisma Media, qui a l’un des premiers catalogues podcast parmi les médias en France, de monétiser ces contenus. L’enjeu est énorme pour les médias, parce que le confinement les a poussés à repenser leur offre pour proposer à leurs abonnés un contenu différent. Ils doivent aujourd'hui trouver un moyen de valoriser ce contenu - c’est là que nous intervenons. 

Quels en sont les objectifs ?

Avec ce partenariat, nous allons permettre à Prisma Media de donner de la valeur à ses contenus audio tout en gardant le contrôle en temps réel sur la publicité qui y est insérée. Choisir Audion est une marque de confiance forte de la part de Prisma, qui est à la fois pionnier et prescripteur dans la digitalisation et la modernisation des médias. C’est aussi un signe de l’intérêt grandissant que portent les organes de presse, télévision ou radio au podcast, valeur à suivre des dix prochaines années. Enfin, le fait qu'une marque aussi puissante que Prisma Média en digital s'équipe de nos technologies prouve la qualité du travail effectué par nos équipes techniques, et le leadership pris par les technologies Audion sur ce marché.

Comment allez vous monétiser les podcasts du groupe ?

Nous avons développé des technologies propriétaires pour automatiser, personnaliser et mesurer la publicité audio digitale. Notre solution Zippycast permet à Prisma Media d’insérer des spots publicitaires sur ses contenus audio, en choisissant où il souhaite les intégrer. En pré-roll, en mid-roll ou en post-roll, Zippycast permet à l’éditeur de choisir l'endroit idéal de l'intégration publicitaire, voire de créer des tunnels de publicité. Les spots sont adaptés automatiquement au contexte de l’auditeur et au contenu écouté. Cela permet de proposer une publicité ciblée, non intrusive, et plus efficace qu’un spot classique. 

Plus concrètement, comment fonctionne votre solution Zippycast ?

Zippycast est la technologie de monétisation la plus avancée du secteur. Concrètement, elle combine : un adserver qui permet aux éditeurs de monétiser et cibler 100% de leurs écoutes podcast ; une plateforme d’achat et d’optimisation publicitaire (DSP) qui leur permet de construire, optimiser et mesurer les campagnes diffusées ; et un outil de personnalisation en temps réel et à grande échelle des spots publicitaires, appelé DCO.

Zippycast est compatible avec l’ensemble des environnements d’écoute (web, app, enceintes…) et des hébergeurs ouverts du marché. Connectée avec les principaux DSP du marché, elle est déjà utilisée par des éditeurs en France, en Belgique, en Allemagne, en Italie et Espagne, pour des millions de publicités chaque mois. 

L'achat programmatique audio : quid du respect des usages auditeurs, de leurs habitudes ?

Les auditeurs ne veulent pas payer pour écouter des podcasts et sont prêts à accepter de la publicité si elle n’est pas gênante pour leur écoute.  Chez Audion, nous ne développons pas pour l’instant de programmatique, mais nous avons pensé un système de publicité automatisé respectueux de l’expérience utilisateur. Une publicité pour une marque de ski dans un podcast parlant d’oenologie écouté en plein été dans le Var n’est pas intéressante pour l’auditeur, et représente une perte d’argent pour l’annonceur : nous permettons aux éditeurs de répondre à cette problématique. 

dans quelle mesure Le podcast est ROIste pour les médias ?

Le podcast attire des auditeurs captifs, qui écoutent les contenus en entier et passent peu les publicités. L’usage de la voix crée une intimité avec l’auditeur que la vidéo ou le texte ne permettent pas. Pour les éditeurs, l’investissement est bien moindre que la vidéo et la monétisation automatique leur permet de tirer un revenu de ces productions tout en suivant leur monétisation de manière précise grâce à Zippycast. Revenu appelé à croître puisque les audiences sont en hausse depuis plusieurs années, et en particulier depuis le début de l'année 2020.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par