Le patron de Snap annonce la suppression de 20% des effectifs

snapchat

Evan Spiegel lors d'un événement Snap en 2020.

(© Thierry Wojciak/CBNews)

Le directeur général de Snap, la maison mère de l'application Snapchat, a annoncé mercredi une restructuration du groupe, conduisant à la suppression d'environ 20% des effectifs, soit plus de 1.200 employés. "Nous restructurons notre entreprise pour augmenter notre attention sur trois priorités stratégiques : la croissance de notre communauté, la croissance de notre chiffre d'affaires et la réalité augmentée", a écrit Evan Spiegel dans une note envoyée aux salariés. "Les projets qui ne contribuent pas directement à ces secteurs seront arrêtés ou recevront des investissements considérablement moins importants", a ajouté le patron cofondateur de Snap.

Les suppressions de postes avaient été dévoilées dès mardi par le site spécialisé The Verge. Fin juin, Snap, dont le siège est basé en Californie, comptait un peu plus de 6.400 employés dans le monde. Des projets comme Snap Originals (séries exclusives), Minis (intégration d'applications tierces), Games (jeux mobiles) et Pixy (drone miniature) seront interrompus dans le cadre de la réorganisation du groupe, a précisé M. Spiegel. Les applications de géolocalisation Zenly et de création musicale Voisey, acquises via des rachats, vont elles voir leur activité être progressivement
réduite.

Lors de la publication de ses résultats trimestriels fin juillet, le groupe avait déjà prévenu que la croissance de son chiffre d'affaires ralentissait et allait en conséquent devoir réduire ses dépenses. Le titre s'était alors effondré de presque 40% à la Bourse de New York. Comme d'autres réseaux sociaux, Snap pâtit d'une réduction généralisée des dépenses publicitaires des annonceurs, son gagne-pain, ainsi que d'un changement réglementaire d'Apple imposant d'obtenir le consentement des utilisateurs avant de les pister dans leur navigation à des fins de ciblage publicitaire. M. Spiegel a estimé mercredi que le chiffre de 8% de croissance trimestrielle des revenus par rapport à 2021 est "bien en dessous de ce à quoi nous nous attendions plus tôt dans l'année".

Snap a aussi annoncé la promotion du directeur général délégué à l'ingénierie Jerry Hunter au poste de directeur de l'exploitation. Ronan Harris, un cadre de Google, a lui été embauché comme président de la région Europe, Moyen-Orient et Afrique et débutera en octobre. A Wall Street, l'action de Snap grimpait de plus de 12% en début de séance après avoir abandonné environ 4% mardi à la clôture.

À lire aussi

Filtrer par