Philippe Daly (Amazon) : « Alexa devient un nouveau canal de diffusion de l’information »

Philippe Daly, Alexa Amazon

Philippe Daly est Alexa Country Manager, France, chez Amazon.

Alexa, l’assistant vocal d’Amazon, célèbre le deuxième anniversaire de son arrivée en France. Il revendique d’un milliard d’interactions avec les Français, 2600 applications vocales désormais disponibles et plus de 11 000 ans de musique écoutées. Philippe Daly, Alexa Country Manager, France, rêve d’un monde où son assistant vocal serait partout : dans les chambres d’hôtel, au bureau, dans les véhicules… 

Combien de Français utilisent Alexa aujourd’hui ? A quelle fréquence ?

Les utilisateurs interagissent avec Alexa des dizaines de millions de fois par semaine en France pour : obtenir rapidement des réponses à leurs questions, programmer des rappels, un réveil ou un minuteur, jouer de la musique, contrôler leur maison connectée et bien plus encore... par simple commande vocale.

Quels appareils sont munis de l’assistant vocal ?

Alexa a été lancée en France avec trois appareils Amazon : Echo, Echo Dot et Echo Spot. Aujourd’hui, il y a plus d’une douzaine d’appareils Amazon qui permettent d’accéder à Alexa dans toutes les pièces de la maison: les enceintes connectées à commande vocale (Echo, Echo Plus, Echo Studio, Echo Dot, Echo Dot avec horloge, Echo Flex), les écrans connectés Echo Show, Echo Show 5, Echo Show 8 et Echo Spot et les lecteurs multimédia en streaming Fire TV Stick et Fire TV Stick 4K.

En parallèle, de plus en plus de fabricants d’appareils intègrent gratuitement Alexa grâce à Alexa Voice Service (AVS) pour ajouter la praticité de la commande vocale à leurs produits. Au lancement, une trentaine de produits centrés sur l’audio (tels que Bose, Sonos ou EssentielB de Boulanger) embarquaient Alexa en France. Alexa est aujourd’hui intégrée dans près de 200 appareils, couvrant toutes les catégories de produits connectés, de l’enceinte Djingo d’Orange à la Freebox Delta, en passant par des casques, des téléphones, des TV, des ordinateurs ou des appareils domestiques. Des milliers d’autres produits sont également compatibles Alexa, tels que des prises et ampoules connectées, des caméras, des routeurs et même des consoles de jeu, telles que la Xbox One. Alexa est depuis aussi disponible dans la voiture sur différents modèles, tels que Volkswagen ou Mini et l’appareil Echo Auto sera lancé en France d’ici la fin de l’année pour permettre de l’emporter dans un véhicule lors de ses déplacements. 

Quelles sont les principales interactions avec Alexa en France ?

Les Français demandent à Alexa leur musique préférée, une station de radio, allumer ou éteindre la lumière, la météo du jour ou encore tous les contenus du jour que leur propose Alexa, tels que la blague, le film ou la question du jour. Ils apprécient de plus en plus la façon dont Alexa peut les aider pour en faire encore plus. Ils aiment ainsi programmer un réveil ou un minuteur, obtenir rapidement des réponses à leurs questions, un flash info, faire un calcul, donner la définition ou l’orthographe d’un mot, des questions liées à la géographie ou à des événements, effectuer des achats ou simplement ajouter un élément à leur liste de courses, être notifié(e) quand un colis va être livré, lire un livre audio, communiquer avec leur famille ou leurs amis ou utiliser leurs appareils comme interphone et communiquer avec n’importe quelle pièce de la maison. Ils apprécient aussi d’avoir les mains libres en cuisine pour suivre une recette, consulter le programme TV ou leur horoscope ou encore, des histoires pour les enfants et des jeux.

Les formats médias comme « La question franceInfo » sont-ils utilisés ?

Oui, les Français aiment s’informer et apprendre grâce à Alexa. « La question franceinfo » est parmi les contenus les plus demandés. Les flash infos de LCI ou BFM ainsi que le live TV de BFMTV sont également à écouter ou à voir sur nos enceintes Echo Show avec écran. Comme je vous le disais, la radio est l’une des fonctions les plus utilisées avec la plupart des stations de radio qui ont leur Skill, application vocale pour Alexa, ou encore sur TuneIn.

Quelle place pour les médias embarqués dans un assistant vocal ?

Alexa devient un nouveau moyen d’accéder à l’information par simple commande vocale et donc un nouveau canal de diffusion de l’information. Les médias l’ont bien compris et c’est pourquoi la plupart ont créé leur Skill, voire plusieurs, pour proposer des formats de contenus différents, comme « La question franceinfo » ou « Hondelatte raconte » ou « Les Elections Municipales » proposés par Europe 1.

Vous avez développé 2600 skills (applications vocales) : quel est votre objectif ?

Les Skills sont développées par des développeurs indépendants ou au sein de plus grandes structures. Ils ont tous compris que la voix est un domaine qui peut apporter plus de simplicité et d’efficacité dans les interactions entre les marques et les clients. Notre objectif est avant tout de répondre aux attentes des clients en proposant des expériences de qualité. Nous sommes passés de 200 Skills au lancement en 2018 à plus de 2600 aujourd’hui. Notre priorité est de privilégier la qualité à la quantité et toutes les Skills soumises par des développeurs doivent passer par un circuit de certification avant d’être visibles pour les utilisateurs. Comme pour n’importe quel produit disponible sur Amazon, les utilisateurs sont invités à noter les Skills sur le Skill Store et à donner des commentaires qui sont souvent des mines d’or pour les développeurs. De nouvelles expériences sont ainsi créées chaque jour. Au lancement, il y avait des Skills répondant aux services les plus attendus. Aujourd’hui, nous avons une variété d’usage beaucoup plus importante. Un bon exemple de nouvel usage est la place prise par Alexa pour accompagner les joueurs de jeux de plateau dans leurs parties des Aventuriers du Rail ou du fameux Mille Bornes. Alexa peut être un joueur à part entière, expliquer les règles, compter les points ou encore, vous plonger dans l’univers du jeu avec une ambiance sonore dédiée. Une réelle nouvelle expérience, très appréciée des utilisateurs.

Nous avons également lancé les Blueprints il y a un peu plus d’un mois en France. Jusqu’ici, tous les développeurs pouvaient créer une Skill à l’aide d’outils gratuits mis à leur disposition. Depuis mai dernier, tout le monde peut désormais créer sa propre Skill grâce aux Blueprints sans savoir coder. Les Blueprints sont des modèles simples qui permettent à tous de pouvoir créer des réponses et des Skills Alexa personnalisées en quelques minutes. Les utilisateurs peuvent notamment créer leurs propres Skills pour planifier et suivre les tâches de leur foyer ou élaborer des fiches de révision ou encore, créer leurs propres réponses aux questions de leur choix, telles que « Alexa, qui est la meilleure maman du monde ? ». Les Skills Blueprints d'Alexa vous permettent ainsi de créer des expériences qui sont personnalisées pour vous et votre famille et de rendre Alexa encore plus utile pour tous. Vous pouvez aussi les partager avec votre famille et vos amis ou les publier dans la boutique de Skills Alexa pour que tout le monde puisse en profiter. C’est un véritable succès avec 2 fois plus de Blueprints créées que de Skills en seulement un mois !

Comment Alexa se différencie par rapport à Google Assistant, Cortana ou Siri ?

Nous nous focalisons sur le fait de créer la meilleure expérience possible pour les utilisateurs. Plus particulièrement, je pense que les Skills sont très appréciées par les utilisateurs car elles répondent à des centaines de besoins. Pouvoir communiquer avec ses proches par simple appel vocal ou avec vidéo ou par message, sans utiliser vos mains, sans besoin de téléphone et gratuitement est également un avantage.

Nous constatons aussi un vrai intérêt pour la personnalité d’Alexa. Les utilisateurs veulent en savoir plus sur elle, qui elle est, ce qu’elle aime, si elle est drôle. La personnalité est certainement une partie des raisons pour lesquelles nos clients aiment Alexa. D’ailleurs les Français sont parmi ceux qui lui disent le plus dans le monde. Les utilisateurs d’Alexa peuvent également accéder à de la musique gratuite grâce à Amazon Music ou à tous les services de streaming de musique présents en France (Deezer, Spotify, Apple Music) ou à un catalogue de plus de 2 millions de titres sans publicité lorsqu’ils sont clients Prime ou encore, accéder à des milliers de films, séries ou autres contenus via Fire TV et Prime Video, des livres audio via Kindle ou Audible… et bien d’autres possibilités. Enfin, nous avons aujourd’hui 12 appareils de la gamme Echo disponibles et qui permettent à tout client de trouver chaussure à son pied en terme de prix, de taille, de performance et de praticité.

Quel est votre discours quant aux données personnelles ?

La confiance du client est au centre de tout ce que nous faisons et nous prenons très au sérieux la protection de la vie privée et la sécurité des données personnelles. Alexa et les appareils Echo sont conçus avec de multiples niveaux de protection de la vie privée et de contrôle de vos informations personnelles, depuis les boutons permettant de désactiver les microphones et la caméra jusqu'à la possibilité de voir, d’écouter et de supprimer vos enregistrements de voix à tout moment. Par défaut, les appareils Echo sont conçus pour détecter uniquement le mot d’activation choisi (Alexa, Amazon ou Echo). L'appareil détecte le mot d’activation en identifiant les signatures acoustiques spécifiques qui correspondent au mot de réveil. Aucun son n'est stocké ou envoyé dans le Cloud à moins que l'appareil ne détecte le mot d’activation (ou Alexa est activée en appuyant sur un bouton). L'expérience utilisateur fournit aux utilisateurs une indication claire du moment où l'audio est diffusé vers le cloud en continu. Par exemple, vous saurez toujours quand Alexa enregistre et envoie votre demande au cloud sécurisé d'Amazon : un voyant lumineux bleu apparaîtra ou un signal sonore retentira sur votre appareil Echo. Lorsque vous appuyez sur le bouton d’arrêt pour éteindre les microphones, ils sont désactivés électroniquement et une LED rouge dédiée s'allume pour indiquer que les microphones sont éteints.

Les utilisateurs ont toujours eu la possibilité de supprimer leurs enregistrements vocaux Alexa, et nous travaillons tous les jours pour leur faciliter le contrôle de leurs données. Sur ses deux années, de nombreuses fonctionnalités ont été créées pour offrir encore plus de transparence et de contrôle aux utilisateurs. Vous pouvez simplement demander : « Alexa, efface tout ce que j'ai dit aujourd'hui » et « Alexa, efface ce que je viens de dire » pour faciliter la suppression des enregistrements par les clients ou toute autre personne interagissant avec un appareil. Nous sommes allés encore plus loin avec la suppression automatique. Les clients peuvent choisir d'effacer automatiquement et de façon continue leurs enregistrements vocaux et leurs transcriptions de texte de plus de 3 ou 18 mois. Pour avoir une plus grande transparence dans les réponses obtenues d'Alexa, les utilisateurs peuvent également demander : « Alexa, qu'est-ce que tu as entendu ? » et Alexa relira la dernière demande vocale prononcée. Vous pouvez également demander, « Alexa, pourquoi tu as fait ça ? » et Alexa expliquera brièvement sa réponse donnée à votre dernière demande vocale.

Quel modèle publicitaire chez Alexa ?

Notre focus est la satisfaction de nos clients. Nous travaillons au quotidien à fournir la meilleure expérience possible avec Alexa. Alexa ne fait de pas de publicité. Toutefois vous trouverez des pre-roll, mid-roll, post-roll au sein de flux audio des services de streaming musical gratuit ainsi qu’au sein des flux de nos partenaires radio.

Par ailleurs, il semble important pour toutes les marques, petites ou grandes, de se poser la question de savoir comment elles appréhendent le phénomène de l’interaction vocale qui s’installe dans le temps avec une croissance exponentielle. Plutôt une entreprise se sera posée la question des services qu’elle souhaite offrir via des assistants vocaux, plus elle sera en mesure de formuler une offre de qualité qui ait du sens pour ses clients. Autrement dit, Alexa offre la possibilité aux entreprises de mettre en place de nouveaux services via les Skills notamment. Certaines marques se contentent d’être présentes sur Alexa pour compléter leur portefeuille de médias et ainsi toucher de nouveaux clients ou améliorer leur expérience. Tandis que d’autres cherchent déjà à aller plus loin en tirant pleinement profit des possibilités offertes par Alexa. 

Dans quelques années, à quoi ressemblera Alexa ?

Depuis son lancement en France il y a 2 ans, Alexa n’a cessé d’évoluer, de se perfectionner, de multiplier ses connaissances de la culture française et ses fonctionnalités. Nous poursuivons nos efforts pour rendre Alexa encore plus naturelle, personnelle et utile, afin qu’elle puisse aider à en faire encore plus et dans plus d’endroits et d’appareils, pour pouvoir aider à chaque instant. Nous pensons qu’Alexa doit se trouver partout où ses utilisateurs pourraient la solliciter : dans des chambres d’hôtel, au bureau, dans de plus en plus de véhicules. La période de confinement que nous venons de traverser nous pousse également à réfléchir à comment venir davantage en aide aux personnes en difficulté pour des raisons de santé ou d’âge. Alexa doit aussi veiller à contribuer à maintenir du lien social.

Nous pensons enfin que le monde des assistants doit être un monde ouvert où plusieurs assistants peuvent cohabiter pour apporter un service encore plus pertinent et personnalisé. Cela se concrétise déjà aujourd’hui avec nos partenaires Free et Orange au sein de leurs Freebox Delta et du Speaker Djingo. Les assistants se complètent et apportent chacun à l’utilisateur un niveau d’expertise. L’important restera toujours de laisser à l’utilisateur le choix et le contrôle.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par