Un podcast quotidien long format pour Le Parisien et Les Echos

codesource

Lundi 6 mai, 18h. C’est la temporalité choisie par le groupe Les Échos-Le Parisien pour lancer deux offres ambitieuses de podcast quotidien d’une vingtaine de minutes environ pour Le Parisien et Les Échos. C’est « la volonté pour le groupe d’aller dans du long format avec une très forte identité pour chacun des programmes », nous a expliqué Pierre Chausse, directeur adjoint de la rédaction du Parisien, chargé du numérique. En exemple, le « Daily » du New York Times ou encore « Today in focus » du Guardian, véritables cartons d’audience et gages qualitatifs. Si jusqu’alors Le Parisien proposait des flashs d’info quotidiens de quelques minutes seulement, en podcast, le titre se propose avec « Code Source », c’est son nom, d’aller cette fois « sur des récits et des reportages », ses deux formats. D’un côté, faire intervenir les journalistes spécialisés de la rédaction du Parisien qui racontent « les coulisses, vont en profondeur », souligne M. Chausse. De l’autre, un programme incarné par la journaliste Clawdia Prolongeau qui ira sur le terrain à la rencontre des gens dans une approche « limite gonzo ». Pour se faire, une équipe de 4 personnes, outre Mme Prolongeau, sera menée par Jules Lavie, rédacteur en chef et présentateur, avec un réalisateur et une attachée de production. Le nouveau programme est accompagné par le savoir-faire de Binge Audio dans lequel le groupe Les Échos-Le Parisien a pris une participation fin 2018. La société fondée par Joël Ronez a ainsi pu prodiguer conseils et travailler au concept de « Code Source », à son positionnement, son identité, œuvré à la réalisation de pilotes et à la distribution multiplateformes (Apple Podcast, Google Podcast, Deezer, Spotify etc.).

Un produit de conquête pour développer l’engagement

En ligne de mire pour Le Parisien, faire de « Code Source » un « vrai produit de conquête, un vrai support de communication pour valoriser notre marque de fabrique éditoriale », souligne pour sa part Fabrice Février, directeur stratégie et communication du groupe Les Échos-Le Parisien. Et parce qu’il est difficile de connaitre aujourd’hui précisément le public des podcasts, un public « CSP+, voire CSP++ », pressent Pierre Chausse, l’objectif chiffré de téléchargements et d’écoutes ne sera pas précisé. Quant au modèle économique, commercialisé par la régie du groupe, permettant à ce nouveau format d’être financièrement intéressant et rentable, les initiateurs du nouveau programme ne cachent pas leur volonté d’être à termes accompagnés de sponsor(s). « Mais nous souhaitons avant tout « développer l’engagement », précise M. Février. Quand les gens commencent à écouter un podcast, « à 90% ils deviennent fidèles », assène-t-il. Dès lors, « il nous faut ce point de rendez-vous récurrent ». De plus, à 18h, « nous avons un grand plateau de consultation sur les supports numériques du Parisien ». Quoi qu’il en soit, selon Pierre Chausse, « nous ambitionnons d’être le 1er podcast natif d’actu en France ».

Les Echos aussi…

Pour Les Echos, place pour sa part à « La Story ». Là aussi un format long porté par le journaliste des Échos Pierrick Fay qui donnera lui aussi la parole à la fois aux journalistes maison spécialisés mais aussi aux observateurs et acteurs de la vie économique et politique. Au sommaire, notamment, les coulisses d’un sujet qui fait la Une du journal ou du magazine Week-End, des portraits de chefs d’entreprises, de personnalités qui font l’économie ou encore le décryptage d’un fait et/ou événement.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par