Pub personnalisée : Tiktok suspend la mise à jour de sa politique de confidentialité en Europe

tiktok
(© Thierry Wojciak/CBNews)

TikTok a suspendu une mise à jour de sa politique de confidentialité qui lui permettait de se passer du consentement de ses utilisateurs européens pour les exposer à la publicité ciblée, a indiqué mardi un porte-parole du réseau social à l'AFP.

"Le temps de répondre aux différentes questions concernant notre proposition de changements de nos publicités personnalisées en Europe, nous suspendons le déploiement de cette partie de la mise à jour de notre politique de confidentialité", a souligné TikTok dans une déclaration à l'AFP. La décision, qui intervient à la veille de l'entrée en vigueur des changements, fait suite à des discussions ouvertes avec l'autorité irlandaise de la protection des données (DPC). "La DPC a demandé à TikTok de lui fournir des informations détaillées sur les changements annoncés, sur lesquels elle a immédiatement consulté toutes les autres autorités de contrôle de la protection des données de l'UE, tout en effectuant sa propre analyse", a indiqué le régulateur, contacté par l'AFP.

Au nom d’un « intérêt légitime »

Le réseau social américain prisé des plus jeunes, propriété du chinois ByteDance, souhaite pouvoir cibler ses utilisateurs majeurs dans l'Union européenne, en Suisse et au Royaume-Uni au nom d'un "intérêt légitime" de l'entreprise, et ne plus devoir leur demander de consentir explicitement au recueil de leurs données à des fins de publicité personnalisée. L'ONG Access Now, qui défend les droits des internautes, avait accusé début juillet TikTok de "violation manifeste" du Règlement général sur la protection des données (RGPD) européen à des fins de publicité ciblée. Les autorités italienne et espagnole de la protection des données avaient ensuite indiqué qu'elle se mobiliseraient sur cette question. "Nous sommes convaincus que les publicités personnalisées offrent la meilleure expérience sur l'application et nous rapprochent des pratiques du secteur, et nous sommes impatients de discuter avec nos parties prenantes et de répondre à leurs interrogations", a ajouté le porte-parole de TikTok. Deux autres enquêtes contre Tiktok sont en cours de traitement par la DPC, l'une sur des transferts de données vers la Chine et la seconde sur le traitement des données personnelles des enfants.

À lire aussi

Filtrer par