Paris-Normandie placé sous surveillance jusqu'au 21 juin

Le Tribunal de Commerce a donné un sursis à Paris-Normandie. Le tribunal de commerce du Havre a autorisé hier la prolongation jusqu'au 21 juin de la période d'observation pour Paris Normandie et des titres qui lui sont associés, en redressement judiciaire depuis le 29 février. "Nous aurions souhaité une durée plus longue, mais il nous a été rétorqué que ce n'était pas possible pour des raisons de trésorerie car notre actionnaire ne veut pas mettre un kopek de plus dans nos titres", a déclaré à l'issue de l'audience Véronique Cristol

, secrétaire du comité d'entreprise et membre du syndicat du livre CGT. Ce délai doit permettre d'examiner et de préciser l'offre de reprise formulée le 4 avril par deux journalistes, Xavier Ellie et Denis Huertas, anciens directeurs respectifs du Progrès de Lyon et du Dauphiné Libéré. "Ce temps est nécessaire pour examiner cette offre, tout comme le plan de continuation de la direction, pour les amender et les négocier, et pas seulement en subir la violence sociale", a déclaré Benoît Marin-Curtoud, délégué du SNJ.

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par