Aurélie Filippetti étudiera

La ministre de la culture et de la communication, Aurélie Filippetti, a déclaré, hier devant la commission des affaires culturelles du Sénat, qu'il fallait être "absolument sans tabou" sur le financement de l'audiovisuel public, et notamment sur un retour de la publicité après 20 heures sur les chaînes de France Télévisions.

 "Je suis très ouverte, je pense qu'il faudra qu'on soit absolument sans tabou, a-t-elle affirmé. Il faut envisager toutes les solutions. Il y a évidemment la question du retour de la publicité ou non après 20 heures. La suppression brutale de la publicité après 20 heures a déstabilisé le système et les compensations budgétaires qui ont été prévues ont emmené un léger sous-financement de France Télévisions", a-t-elle précisé. Contacté par CB News, le cabinet de la ministre assure que "rien n'est décidé", et qu'"il y a simplement des pistes à l'étude. Aucune décision n'est prise maintenant, aucun calendrier n'est établi". De fait, le gouvernement attend surtout le résultat de la procédure engagée devant la Commission européenne par les opérateurs de téléphonie mobile contre le versement d'une taxe d'environ 0,9% de leur chiffre d'affaires, imposée par la loi sur l'audiovisuel public de 2009. Celle-ci était destinée à financer le manque-à-gagner lié à la suppression de la publicité après 20 heures sur le service public. Si cette taxe devait être mise en cause, cela se traduirait par une perte d'environ 210 millions d'euros par an.

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par