RNT : Le CSA redonne (un peu) d'espoir aux Indépendants

Jeudi soir, le gouvernement a annoncé sa décision de ne pas préempter de fréquences pour Radio France sur la radio numérique terrestre (RNT) mettant ainsi un coup d'arrêt au développement potentiel de la RNT puisque ni Radio France, ni les radios privées (RMC, RTL, Europe 1) ne seront parties prenantes. Pourtant, vendredi, dans la journée, le CSA a redonné (un peu) d'espoir aux radios indépendantes. En effet, le CSA a décidé de poursuivre "la sélection des radios candidates sur les zones de Paris, Marseille et Nice".

Par ailleurs, il se dit "conscient des contraintes budgétaires". Ainsi, le CSA "prend acte de la décision du gouvernement de renoncer à réserver des fréquences pour la diffusion des programmes de Radio France et Radio France Internationale sur les zones de Paris, Marseille et Nice dans le cadre de la radio numérique terrestre", indique l'institution dans un communiqué. Toutefois, le CSA rappelle qu'il "avait appelé de ses voeux cette clarification au début de l'été, et qu'il est tenu d'appliquer la loi du 5 mars 2007, qui prévoit le déploiement de la RNT, et de respecter les engagements qu'il a pris devant le Conseil d'Etat sur les appels à candidatures en cours". Voilà donc pourquoi le CSA a décidé de continuer. Toutefois, cette attitude un brin bravache du CSA interpelle. En effet, le Conseil qui "souhaite la numérisation de la radio" souhaite aussi exister alors que le gouvernement réfléchit à sa fusion avec l'Arcep dans le cadre d'une régulation nouvelle de l'univers internet et audiovisuel. Pas certain donc que cette décision du CSA soit prolongée une fois la nouvelle instance organisée.

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par