PPDA : 400 000 € de dommages et intérêts à TF1

La cour d'appel de Versailles a confirmé la condamnation de Patrick Poivre d'Arvor à verser 400.000 euros de dommages et intérêts à TF1 pour ne pas avoir respecté une clause de "non-critique", a annoncé jeudi la chaîne. "La cour d'appel a confirmé sa condamnation à verser 400.000 euros, plus  10 000 euros pour les frais engagés en cause d'appel", a annoncé la chaîne, confirmant une information donnée par Le Point.

L'avocat du journaliste, Me Francis Teitgen, a indiqué qu'il formait un pourvoi en cassation. "La cour d'appel n'a pas donné son amplitude au principe de la liberté d'expression des salariés", a déclaré Me Teitgen, estimant que son client n'avait "pas dénigré" mais uniquement "critiqué" son ancien employeur. L'ex-présentateur vedette du journal de 20H00 de TF1 avait été condamné en novembre 2011 par le conseil des prud'hommes de Boulogne-Billancourt à verser 400.000 euros de dommages et intérêts à TF1, pour ne pas avoir respecté une "clause d'interdiction de critique et de dénigrement" de son ancien employeur, lors de son départ en 2008 de la présentation du JT. Au moment de son éviction du JT, PPDA s'en était pris à la direction de TF1 à plusieurs reprises dans ses propos, estimant notamment qu'"après toutes ces années" de présentation du JT depuis 1987, il méritait "un peu plus d'élégance", ou laissant entendre que son départ pourrait être le prélude à une remise en cause de "l'indépendance" de la chaîne.

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par