Aleppo News fait de la résistance pour l'info à Alep

Dans un immeuble d'Alep déchirée par la guerre, une poignée de journalistes et techniciens improvisés collectent des infos, au péril de leur vie, et dans la clandestinité, pour Aleppo News, une minuscule agence de presse rebelle qui diffuse sur la toile. 

Aleppo News a démarré en février, soit près d'un an après le début de la contestation en Syrie en mars 2011, explique un étudiant entré en rébellion. "Quand nous entendons un bombardement dans la ville, ou bien quand nous sommes alertés par talkie-walkie, un journaliste part aussitôt enquêter sur place." Abdulrazaq, 24 ans, petit gabarit mais l'air décidé, est l'un des deux reporters d'Aleppo News, installé dans une zone tenue par l'Armée syrienne libre (ASL, rebelles).Il était auparavant journaliste dans un magazine, et a rejoint Aleppo News il y a quatre mois. Yaarop, 18 ans, vendeur de vêtements, est devenu chanteur dans les manifestations. Il filme avec une petite caméra, et note scrupuleusement ses informations, les faits qu'il constate, les témoignages des habitants, des combattants. "J'y vais chaque jour, je ne reste que une à deux heures sur place pour des raisons de sécurité. J'aime cette activité de reporter, mais je le fais avant tout pour le jihad", précise-t-il.

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par