Croissance en berne pour Publicis

Vendredi, le groupe Publicis, qui a  confirmé son objectif de marge opérationnelle de 16% pour l'exercice 2012, a annoncé avoir souffert d'un mois de septembre décevant, lors de la publication d'un chiffre d'affaires en hausse de 14,7% au troisième trimestre, à 1,6 milliard d'euros. L’Europe est la zone géographique qui a le plus été pénalisée.

"On avait indiqué que le troisième trimestre serait supérieur au premier, et dans nos tablettes internes on visait une croissance organique supérieure à 6% pour septembre. Mais après des mois de juillet et août à peu près conformes à nos attentes, on s'est retrouvés avec une baisse de 1,6% en septembre", a expliqué le président du directoire Maurice Lévy. La croissance organique du troisième trimestre s'établit à +2%, mais "malgré une situation volatile, il n'y a rien qui entrave le potentiel de Publicis sur ses marges ou ses capacités", a-t-il cependant tenu à affirmer . "Pour la fin de l'année, nous confirmons notre objectif de marge opérationnelle de 16%, et nous confirmons notre engagement à moyen terme d'améliorer de 200 à 400 points la marge opérationnelle. Nous ne sommes pas en train de changer nos positions là-dessus ». Le troisième réseau mondial n'est pas le seul a devoir revoir ses prévisions, quelques jours avant, WPP annonçait aussi des résultats marqués par un ralentissement sensible de sa croissance depuis la rentrée. Prudence est de mise, avec ZenithOptimedia qui a abaissé début octobre sa prévision de croissance du marché publicitaire mondial de 4,3% à 3,8%.

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par