Remous à Médiamétrie avec l'arrivée de l'internaute.com dans la catégorie actualité

L'arrivée prochaine de linternaute.com dans la catégorie des sites d'actualité de l'institut Médiamétrie, qui mesure l'audience de l'internet fixe, provoque des remous du côté des éditeurs de presse qui contestent cette décision.

Dans un courriel adressé à Bruno Chetaille, le président de Médiamétrie, et co-signé par les dirigeants de huit médias, ceux-ci s'étonnent de la décision de l'institut " d'intégrer, à compter des prochains résultats d'octobre, un nouvel entrant dans la catégorie sites d'actualité". "Sur le fond, nous constatons que les règles d'appartenance à cette catégorie actualités n'existent pas ou peu et sont floues", selon ce courrier révélé par le site Electronlibre.info et auquel l'AFP a eu accès. Le Figaro, Libération, Le Nouvel Observateur, l'Express, Les Echos, Le Point, 20minutes et Le Parisien ont demandé la saisine de "la commission d'autorégulation dès que possible afin de demander un vote" sur la question. Selon Benoît Sillard, PDG du groupe CCMBenchmark qui édite le site linternaute.com, la réunion de cette commission, qui devait se tenir jeudi à 15H00, a finalement été annulée et remplacée par "un groupe de travail". D'après lui, les chiffres attendus seraient supérieurs à 10 millions de visiteurs uniques par mois pour linternaute.com, plaçant en tête des sites d'actualité ce nouvel entrant, dont la vocation est d'"informer et distraire ses lecteurs (...) leur donner la parole et les fédérer autour de communautés d'intérêts et de passions".

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par