Libé joue à fond le digital et les événements

Libération, qui aura 40 ans en 2013, va renforcer sa présence numérique et la rendre de plus en plus payante. Le quotidien va aussi développer une activité de conférences et d'événements, a déclaré jeudi son directeur Nicolas Demorand, qui a détaillé cette stratégie devant le personnel du quotidien.

"En 2013, c'est les 40 ans de "Libé" qui inaugure une nouvelle ère, celle du tri-médias, papier, numérique et live, et Libération organisera en 2013 pas moins de 23 événements et conférences contre quatre en 2011", a-t-il expliqué.
En 2011, Libération avait lancé quatre grandes manifestations sur des thèmes de société ou de culture sous forme de forums ou d'états généraux dans quatre villes. Nicolas Demorand a également annoncé "une refonte de son site web pour le mois de juin prochain, ce qui permettra aussi une nouvelle monétisation des contenus". Le modèle de "Libération" est actuellement "freemium" (partie gratuite et partie payante). "On va aller progressivement vers le système du paywall", sorte de péage pour accéder aux contenus déjà adopté par le "New York Times" et en France par "Les Echos". "Même si on doit affirmer le renforcement de notre présence en numérique, le papier ne disparaîtra pas", a-t-il assuré, soulignant que les versions papier des journaux deviendront "un produit de luxe".

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par