L’embellie du marché japonais profite à Dentsu

Dentsu veut partir à la conquête du Monde mais peut continuer à thésauriser sur son marché d’origine… Le groupe japonais de publicité a enregistré une hausse de 8,4% de son bénéfice net au premier semestre de l'exercice 2013-2014, grâce à une embellie du marché japonais qui a compensé des frais liés à l'acquisition du britannique Aegis. Pour les six premiers mois (avril-septembre) de l'exercice, Dentsu a dégagé un bénéfice net de 10,13 milliards de yens (780 millions d'euros), alors qu'il avait terminé le premier trimestre dans le rouge et craignait d'y rester au deuxième. Dentsu a pour la première fois inclus dans ses résultats financiers semestriels ceux d'Aegis, ce qui a entraîné des dépréciations exceptionnelles, mais aussi une augmentation de 17,5% de son chiffre d'affaires à 1.082,36 milliards de yens (8,32 milliards d'euros).

 Sur le plan opérationnel, Dentsu a indiqué avoir dégagé un profit de 19,28 milliards de yens (150 millions d'euros), contre un déficit après les trois premiers mois. Cela marque certes une baisse de 12,8% sur un an, mais ce repli est surtout dû aux éléments exceptionnels d'amortissement liés à l'absorption d'Aegis. Sans eux, le groupe japonais aurait dégagé un profit d'exploitation de 40 milliards de yens, en hausse de 65,5% sur un an. La principale activité de Dentsu, celle de la vente d'espaces et de la création publicitaires, a généré des revenus de ventes de 1.052,9 milliards de yens, en hausse de 18,1%, essentiellement grâce à l'apport d'Aegis.  La maison-mère Dentsu au Japon a pour sa part fait état d'un chiffres d'affaires de 717,6 milliards de yens (+6,1% sur un an) et dégagé un profit d'exploitation de 18,4 milliards, en progression de 30,6%. Dentsu a profité dans sa patrie d'un net regain de la vente d'espaces pour les secteurs financiers, l'automobile et les articles de sport notamment. La progression à la télévision (+3,9%, spots et parrainages compris) couplé à la progression sur internet (+19,3%) et par affichage (+8,3%), ainsi qu'à un regain dans les journaux (+0,9%), a largement compensé le repli sur les autres médias de masse (magazines, radio). Le groupe escompte ainsi toujours un bénéfice net annuel de 33,1 milliards de yens (en repli de 8,9% sur un an), et un gain d'exploitation de 65,6 milliards (+12,2%) sur un chiffre d'affaires qui devrait bondir de 18,1% à 2.292 milliards de yens.

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par