Les consoles de jeux à l’assaut de la Chine

On peine à imaginer l’ampleur de la ruée qui va suivre: selon un communiqué gouvernemental, la Chine a formellement levé une interdiction de vente des consoles de jeux vidéo, ouvrant potentiellement un immense marché aux géants Sony, Nintendo et Microsoft. Les groupes étrangers produisant des consoles de jeux vidéo dans la zone franche de Shanghai (ZFS), inaugurée fin septembre, seront autorisés à les vendre dans le pays après inspection des autorités culturelles. Pékin avait suspendu en 2000 la vente de toutes les consoles de jeux en raison de leurs supposés effets négatifs sur "la santé mentale" des jeunes utilisateurs. Mais des pros du marché estiment que l’impact de cet « embargo » va être limité : "les ventes de consoles ne vont pas s'envoler, c'est impossible, il s'agit de produits de niche en Chine »selon Yang Jiaxiang, expert indépendant pour un cabinet spécialisé qui estime que « les véritables consoles de jeux sont habituellement très chères et personne n'en achètera à l'exception de quelques joueurs fanatiques ». Ceci dit, les investisseurs ont réagi de façon positive : le titre de Nintendo a clôturé sur un bond de 10,76% mercredi à la Bourse de Tokyo, tandis que celui de Sony gagnait 1,38% et, à la Bourse de Paris, et Ubisoft s'envolait de plus de 6%. Le chiffre d'affaires total du secteur chinois des jeux vidéos a bondi de 38% sur un an en 2013, à 10 milliards d’euros.

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par