Lagardère: l'activité media en recul de 8,9% au 1er trimestre

Le groupe Lagardère, recentré sur les médias et les services, a réalisé un chiffre d'affaires de 1,526 milliard d'euros sur les trois premiers mois de 2014, en retrait de 6,2% (-5,6% à périmètre et taux de change constants), avec un repli observé pour l'ensemble de ses branches, selon un communiqué publié mardi. Il maintient en revanche son objectif pour l'année d'une croissance "comprise entre 0% et 5%" du résultat opérationnel courant de sa branche média, indicateur-clef du groupe. Le pôle édition (Lagardère Publishing) voit ses ventes reculer de 6,3% à 393 millions d'euros à cause d'une comparaison avec "le niveau très élevé de chiffre d'affaires en 2013" marqué notamment par "le succès spectaculaire de la trilogie Fifty Shades en France", souligne le groupe. Lagardère Services affiche un chiffre d'affaires en recul de 2,1% à 858 millions d'euros. Si l'on isole l'effet de l'interdiction des ventes de tabac en Hongrie, les ventes sont en croissance de 1,5% ce trimestre, nuance Lagardère. En données comparables, le commerce de détail dans les gares et les aéroports poursuit sa croissance (+3,3%) et "compense quasiment la baisse de la distribution" (-7,1%), relève Lagardère. L'activité du pôle médias (Lagardère Active) est en repli de 8,9% à 202 millions d'euros en raison d'"un effet défavorable du calendrier des livraisons de production TV, dont le niveau avait été extrêmement élevé au premier trimestre 2013". Cette activité, et en particulier la presse magazine, souffre aussi d'un marché publicitaire difficile, avec des recettes de publicité en baisse de 6,5% sur la période.

En procédure contre Google

Dans le numérique, les sites BilletReduc.com, Doctissimo et Newsweb connaissent "une bonne performance", souligne le groupe, qui admet en revanche des difficultés pour sa filiale Le Guide.   "Le groupe Le Guide est affecté par l'offensive de Google sur le marché des guides shopping", relève-t-il en indiquant qu'une procédure est en cours à la Commission européenne pour obtenir "le rétablissement d'un environnement concurrentiel plus équilibré". La division Lagardère Unlimited (évènements sportifs), continue à être quant à elle le point faible du groupe avec un chiffre d'affaires en recul de 33% à 73 millions d'euros. Cette division "est affectée par l'absence de la Coupe d'Afrique des Nations et par la forte réduction de l'activité de droits médias en Europe", activité dont le groupe a programmé l'arrêt dans le courant 2014.

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par