PayPal étudie les habitudes internationales de consommation

PayPal veut changer la perception que les hommes ont de l’argent et la façon dont ils l’utilisent. Dans le cadre du déploiement de sa nouvelle identité de marque, la marque présente The People Economy, une étude réalisée par Reputation Leaders visant à comprendre aussi bien les habitudes internationales de consommation que les différences propres à chaque pays en termes de technologie, de temps, d’argent. 70% des interrogés à travers le monde pensent que la technologie devrait simplifier, connecter et accélérer les paiements, avec plus de choix et d’opportunités. Par exemple, à Singapour (73%), en Chine (72%) et en Australie (51%), la majorité des personnes interrogées souhaite que la technologie les aide à éviter les longues files d’attente. Les consommateurs européens en ont assez de l’attente aux caisses ou d'avoir à trouver du cash pour payer, avec des taux records d’insatisfaction pour l'Espagne (55%), l'Italie et la Russie (53%), la France et la Turquie (41%) et le Royaume-Uni (39%). Et ces problèmes persistent en ligne également : si un site nécessite que le client s’inscrive ou s’enregistre avant de faire un achat, il est alors susceptible de perdre plus de la moitié de ses ventes, principalement en Italie (52%), au Canada (51%) et en Espagne (50%). Deux Chinois sur trois ont acheté des produits en ligne chez des vendeurs étrangers, mais beaucoup témoignent de nombreux obstacles pour leurs achats à l’international. Ainsi, 59% s'inquiètent que leur commande n'arrive jamais, 48% ont peur d’une arnaque, 50% craignent qu’il n’y ait aucune garantie sur la qualité du produit.

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par