Lagardère fait le point

Lagardère a vu son activité se redresser au deuxième trimestre, malgré une perte nette enregistrée au premier semestre. "Nous sommes confiants pour nos objectifs annuels et même en cas de détérioration de la conjoncture nous pensons que nous pourrons compenser", a assuré Dominique d'Hinnin, directeur financier du groupe. Le groupe recentré sur les médias et services vise un résultat opérationnel courant (resop) média, considéré comme un indicateur clef pour le groupe, en croissance de 0% à 5% par rapport à 2013, à change constant et hors effet de la cession éventuelle de son activité distribution de presse. Sur le semestre, ce resop média est en recul de 7,2% à 128 millions d'euros. Le groupe a dégagé une perte nette de 33 millions d'euros, en raison "d'une charge d'impôt élevée", notamment 28 millions d'impôts sur les dividendes, contre un bénéfice net de 1,483 milliard un an plus tôt gonflé par la cession de sa part dans EADS (aujourd'hui Airbus). Au deuxième trimestre, le CA s'inscrit toutefois en hausse dans toutes les divisions sauf Lagardère Active (presse) au deuxième, gagnant 3,3% pour l'ensemble du groupe à 1,838 milliard.

Les ventes de l'édition se montent à 903 millions d'euros sur le semestre, en baisse de 1,5%. Au deuxième trimestre, les ventes progressent de 2,5% en données comparables, mais le groupe prévient que "l'effet de comparaison défavorable devrait se poursuivre au deuxième semestre en littérature générale et dans l'éducation". Le groupe a précisé que les négociations commerciales se poursuivaient avec Amazon, en conflit avec plusieurs maisons d'édition, dont sa filiale Hachette, qui se plaignent d'un allongement des délais de livraison ou de l'arrêt des précommandes de leurs livres. Lagardère Services (distribution) enregistre un chiffre d'affaires de 1,852 milliard au premier semestre, en hausse de 2,1% en données brutes et en progression de 6% sur le seul deuxième trimestre. La filiale LS Travel Retail (distribution dans les gares et aéroports) a crû de 8,1% au premier semestre. Mais les activités de distribution de presse LS Distribution, que le groupe a mis en vente, sont en revanche en retrait de 6,6%. Le chiffre d'affaires de Lagardère Active (médias) est en recul de 7,7% en données brutes (-10% à données comparables) à 435 millions. Le chiffre d'affaires publicité est notamment en baisse de 5,9% dans cette branche, la seule a avoir connu une évolution négative de ses ventes au deuxième trimestre. L'activité de Lagardère Unlimited (négociation de droits sportifs) continue de régresser sur le semestre (-14,6%) à 174 millions d'euros, mais elle connaît une amélioration au deuxième trimestre. Au 30 juin l'endettement du groupe atteignait 1,091 milliard.

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par